Un nouvel Evêque!

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Nous nous réjouissons de la nomination d’un nouvel évêque au sein de notre Eglise. Mgr Daniel Nzika est jeune (48 ans); jeune aussi le diocèse d’Impfondo qu’il est appelé à animer (8 ans). La nouvelle est de joie ; elle devrait assurer la sérénité à Impfondo et au Congo. Quand les successions se passent telles que prévues par le Droit canonique, on peut être sûr qu’un évêque se consacrera à sa tâche qui n’est déjà pas facile. Un bienfait pour les fidèles.


La nomination du nouvel évêque est aussi le signe de cette «croissance évangélique» qui nous rapproche de la maturité. Les paroles du Pape Paul VI en Ouganda, «Africains, soyez vos propres missionnaires», retentissent aux oreilles de tous. Elles tracent une voie vers un lendemain qui ne se fera que par la transmission pacifique des fonctions et des responsabilités à l’intérieur de l’Eglise du Christ.
Le nouvel évêque que nous accueillons est le pasteur de tous. Sa parole et son action seront portées vers nous tous. Il est nôtre comme ses prédécesseurs et ses confrères, parce qu’ils nous parlent  avec la même rigueur puisée dans l’Evangile. L’évêque qui nous est donné arrive en un temps d’annonce et d’attente dans l’Eglise. L’Avent nous prépare à la venue du Christ. A Impfondo, l’accueil sera donc double: celui du Christ, et celui du nouvel évêque.
Mais Mgr Nzika vient aussi au sein d’une Eglise troublée et agitée par mille et une discordances. Les attaques contre les dignitaires de notre Eglise se font encore plus virulentes sur les réseaux sociaux. Comme si on avait voulu empêcher la joie de l’accueil irradier les cœurs dans les diocèses. Comme si notre Eglise avait partie liée avec des organisations de féroces compétitions et de hargne d’arriver les premiers à un poste de prestige.
Il arrive, drapé dans une sérénité qui fait beau à voir. Pourvu que nous lui réservions autre chose que les calomnies de toujours. Que la beauté qui sourd de ses premiers pas, ne se transforme pas en raisons d’attaquer et de salir. La fonction d’évêque est dans l’Eglise n’ouvre pas une compétition vicieuse dans ses rangs.
Nous avons désormais deux «Daniel» au sein de notre Conférence épiscopale, réjouissons-nous-en !

Albert S. MIANZOUKOUTA

Informations supplémentaires