Noël !

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Nous arrivons à la période de l’année où le mot «joie», sa présence où son absence dans les foyers, devrait avoir un sens pour tous. Les symboles de Noël sont transversaux. On peut déplorer que cette joie soit synonyme de prodigalités, d’ostentation et démonstrations de richesses chez les uns. Boire jusqu’à plus soif pour dire, enfin, que nous sommes passés entre les gouttes pour atteindre vivants la fin de l’année !

 

Chez les autres, les festivités se réduiront aux clameurs du quartier et à déplorer qu’on ne soit pas même capable d’offrir une poupée à ses enfants.
Mais, dans l’air, il y a de la bouderie chez tous. Car l’air n’est pas à la joie simple et débridée. Des pères et mères de familles ne célébreront pas Noël comme ils le souhaiteraient même si l’angoissante question : «A-t-on viré ?» recevait une réponse rassurante. Chez tous se lit cette inquiétude diffuse à propos d’un lendemain dont on ne sait pas de quoi il sera fait. Sera-t-il celui de l’accord budgétaire, enfin, avec le FMI? En page 3, Philipe Banz nous raconte que les choses sont loin d’être faciles.
Sera-t-il celui d’une souveraineté et d’une estime retrouvées par le Congo au sein de la communauté internationale? Cyr Armel Yabbat-Ngo nous relate en pages 6 et 20 ce que le monde de l’aviation et de la diplomatie craint ou espère.
Pour nous, chrétiens, Noël est ce formidable événement qui chaque année se répète et chaque année se renouvelle. Il est cette espérance de paix véritable, don de Dieu par Son Fils qui nous vient. Et la paix, pour le Congo et pour le monde, est une inestimable attente qui passe par les cœurs de tous avant de se répandre dans les villes et villages. Bon Noël à tous !

Albert S. MIANZOUKOUTA

Informations supplémentaires