Editorial

Confusions

Note utilisateur:  / 1

Il y a comme un air d’ensemble, une poussée multiforme vers la confusion aujourd’hui. Rien n’est plus dans sa nature innée et tout entretient un effacement des bornes qui laisse moins nettes les barrières des identités. Nous vivons dans une culture où le profane et le sacré sont devenus interchangeables ; où les identités religieuses sont présentées comme pouvant se passer les unes pour les autres et les dogmes et doctrines, mots honnis désormais, sont devenus des boulets.

Lire la suite...

Mort

Note utilisateur:  / 0

Nous entretenons désormais un rapport singulier avec la mort. Elle ne représente plus la limite de la vie, l’au-delà visible dans l’un de nous et par lequel nous lui témoignons respect et déférence. Aussi bien nos traditions que nos marques de courtoisie usuelle imposaient le silence devant un deuil, une solennité qui témoignait de notre respect devant l’inéluctable auquel nous sommes condamnés tous. Il fut des temps où traverser un cimetière se faisait en silence…

Lire la suite...

Construire, pas calomnier !

Note utilisateur:  / 0

Mgr l’Archevêque a pris le temps pour bien peser la gravité de la situation. Il a pris du temps pour rédiger sa réflexion et la donner à lire aux fidèles. Dans toutes les paroisses de la circonscription, les fidèles ont pu entendre sa voix résonner dans son message de Noël, véritable cri de douleur vers son clergé et son peuple de fidèles: «La paix pour mon peuple et ses fidèles», tiré du Psaume 84. «Oui, paix à toi Peuple de Dieu de l’archidiocèse de Brazzaville dont le quotidien est marqué par des difficultés de toutes sortes… auxquelles se sont ajoutées des déceptions et des souffrances morales provoquées par le contre-témoignage de certains de tes pasteurs.»

Lire la suite...

Joyeux Noël?

Note utilisateur:  / 0

De la sinistrose qui frappe le pays, nous pouvons seulement dire qu’elle n’est pas un mantra à répéter. Ce n’est pas en clamant que nous sommes un pays qui souffre, qui est malade, économiquement  asphyxié que nous y ferons quelque chose. Le malade ne se guérit pas de crier, mais de se trouver les moyens de la guérison. Pour le Congo, ces moyens sont connus; ils sont énumérés avec la plus parfaire exhaustivité par nos hommes et femmes politiques. Dans son discours sur l’état de la Nation, le 17 décembre dernier, le Chef de l’Etat a dénoncé le manque de sanctions contre les mauvais comportements dans l’appareil public.

Lire la suite...

Vers le Congrès !

Note utilisateur:  / 1

A lire les dépêches, la préparation du 5è Congrès ordinaire du Parti congolais du Travail se passe bien. Dans les départements, les comités s’expriment et disent leur satisfaction de ce qui a été accompli depuis le dernier congrès. Ils disent leur contentement sur la situation présente et des efforts de participation que l’ancien parti unique y a pris. Le PCT dans les départements affiche la mine réjouie de ceux qui ont bien travaillé. On se bouscule pour faire partie de la délégation qui viendra au congrès.

Lire la suite...

Informations supplémentaires