Editorial

Ne pas faire de la chute du prix du baril une excuse!

Note utilisateur:  / 0

C’est de la responsabilité régalienne de l’Etat de voter son budget, de l’exécuter de l’adapter au contexte, pour ne pas se retrouver en faillite. Le budget de l’Etat est une loi qui encadre les activités annuelles liées à la collecte des recettes et à la réalisation des dépenses publiques. En cas d’insuffisance de ressources, l’Etat peut ajuster son budget, au moyen de l’endettement et, dans le cas contraire, placer ses excédents où cela peut lui rapporter. Dès lors que la loi financière est promulguée, elle est exécutable. Ce qui signifie que les opérations financières des différentes institutions et services de l’Etat se réalisent dans le cadre de la nouvelle loi financière.

Lire la suite...

Il faut en tirer le ferment de notre progrès démocratique

Note utilisateur:  / 0

La visite effectuée dans la capitale par le secrétaire d’Etat du Vatican, le Cardinal Pietro Parolin, est à n’en point douter un repère important de notre histoire. Le Congo est indépendant avec un Président issu du clergé catholique. Celui-ci choisit expressément la date du 15 août, fête de l’assomption (l’élévation de la Vierge-Marie au ciel), pour la proclamation de l’indépendance du Congo en 1960.

Lire la suite...

Qui nous délivrera démocratiquement de Trump?

Note utilisateur:  / 0

En matière de communication, un théoricien canadien avait prédit que le monde deviendra un grand village. En effet, dans son célèbre essai paru en 1964 et intitulé «Pour comprendre les médias», Marshall Mac Luhan, devenu sociologue de la communication par ses travaux sur l’impact des médias dans la société, ne croyait pas si bien dire, alors que ses thèses suscitèrent beaucoup de réserves et de critiques, au départ.

Lire la suite...

Détendre le climat politique, pour un processus électoral apaisé

Note utilisateur:  / 0

Depuis le processus électoral lié au référendum constitutionnel et à l’élection présidentielle anticipée, la détente tarde toujours à voir le jour au sein de la classe politique. Les récentes affaires liées aux arrestations renforcent les suspicions et la méfiance s’agrandit. Nous sommes tous pour la justice. Aucun Congolais ne doit être au-dessus de la loi. Mais, lorsque la loi ne frappe que dans un sens, cela suscite des inquiétudes chez une bonne partie des compatriotes. Les dossiers de lutte contre la corruption, l’enrichissement illicite, les détournements de fonds publics, les affaires d’enlèvement, de détention illégale, de torture, de disparition forcée ne connaissent pas ou très rarement de suite judiciaire.

Lire la suite...

Pas de vivre ensemble, sans respect des droits et libertés garantis aux citoyens

Note utilisateur:  / 0

Parlons vivre ensemble! C’est le concept à la mode ces derniers temps. Que faut-il y attendre? A mon avis, le vivre ensemble, loin d’être confiné à une entente politique, renvoie au respect des droits, libertés et devoirs du citoyen, tels que définis par la Constitution. C’est une donnée fondamentale dans la promotion du vivre ensemble. En tant qu’institution supra jouissant du monopole de la puissance publique et de son exercice, l’Etat est le garant des droits et libertés garantis aux citoyens, sans distinction, par la Constitution. Il est en même temps bénéficiaire des devoirs auxquels les citoyens sont tenus, de par la Constitution.

Lire la suite...

Informations supplémentaires