Editorial

Le CHU malade de ses ragots ?

Note utilisateur:  / 0

Il s’en passe des choses au CHU-B, notre plus grand établissement hospitalier ! Entre les syndicats et la direction, c’est une véritable chamaillerie à n’en plus finir, sans qu’on parvienne à distinguer qui parle en notre faveur et qui non. En d’autres temps, il aurait été intéressant d’assister à ce spectacle s’il n’y avait eu en jeu notre santé à tous. Notre fierté et notre orgueil en sus.

Lire la suite...

Nos ressources

Note utilisateur:  / 0

C’est un nouveau cycle qui s’ouvre. Nous avons eu l’époque de nos usines d’Etat, des sociétés publiques qui produisaient notre huile, nos tissus, nos allumettes… Toutes ont périclité, et pas seulement du fait que les contraintes libérales nous poussaient à gérer les choses autrement. Nous avons largement contribué à les faire couler par notre incroyable faculté à confondre le privé personnel et le public informe lorsqu’on est en face de la caisse.

Lire la suite...

Corrupteurs ou corrompus ?

Note utilisateur:  / 0

A force de la côtoyer, on ne la voit plus. La corruption est devenue notre compagne fidèle, on la quitte au coucher, on la retrouve sur nos chemins au lever. Tellement présente qu’il faut faire un grand effort de mémoire pour nous rappeler ce que c’est, en quoi elle est nocive, pourquoi les organismes internationaux l’épinglent, pourquoi les politiques semblent un coup la stigmatiser fortement, et un coup s’en accommoder. Et nous avec eux !

Lire la suite...

La houe et le député

Note utilisateur:  / 0

La sécurité alimentaire a été au cœur d’un forum réunissant les parlementaires d’Afrique centrale cette semaine (Voir article ci-contre). Le sujet est d’importance et nous aurions tort de n’y voir que le prétexte à une énième occasion de déverser de belles phrases sur des peuples qui ont partout faim. La lutte contre la famine et la malnutrition passe par toutes les tentatives. Car la faim est une contradiction dans une zone littéralement bénie de Dieu comme la nôtre.

Lire la suite...

Diabète en explosion

Note utilisateur:  / 0

On ne compte plus les cas de diabète dans le pays désormais. Chaque famille a un ou plusieurs membres affectés par cette pathologie d’autant plus tueuse qu’elle est silencieuse. Car, non pris en charge, le diabète tue. Et il ne s’installe pas dans les corps sans un cortège d’autres affections tout aussi gênantes et dangereuses: une tension artérielle en hausse, des problèmes de vision ou un endommagement des reins. Toutes ces maladies d’accompagnement (sauf pour les reins) sont parfaitement prises en charge par nos médecins; ils sont compétents et engagés avec une abnégation qu’on n’imaginait plus.

Lire la suite...

Informations supplémentaires