Fondation Perspectives d’Avenir (FPA) : Lancement de l’Académie du leadership et de l’employabilité

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La Fondation Perspectives d’Avenir (FPA) a lancé, officiellement, l’Académie du leadership et de l’employabilité en faveur des jeunes, en vue de la préparation d’un capital humain de qualité nécessaire à la construction du Congo. La cérémonie a eu lieu jeudi 9 mai 2016, à Brazzaville, sous l’égide de Mathieu Mouloungui, directeur de cabinet de la ministre de la Jeunesse et de l’éducation civique, en présence de Denis Christel Sassou Nguesso, président de la FPA, Pr Paul Louzolo-Kimbembé, un des vice-recteurs de l’Université Marien Ngouabi, Valère Etéka Yemet, président de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), Abraham Roch Okoko-Esseau, directeur exécutif de la FPA, et Guy Patrick Massoloka, chef du département coopération et partenariat de cette Fondation.

 

L’Académie du leadership et de l’employabilité vise à former à la responsabilité et à l’engagement dans la société les futures générations de leaders et de décideurs. A travers elle, la FPA va offrir aux jeunes l’opportunité de se former au leadership de service, de changement et de transformation, au développement de leurs capacités à construire des solutions innovantes face aux défis de la société, de donner aux jeunes une culture des résultats et de la performance au travail, une solide formation au civisme et à l’éthique fondée, entre autres, sur le respect des droits de l’homme, de s’approprier les règles du savoir-vivre, du savoir-être et du protocole et de maîtriser les techniques qui favorisent l’employabilité et la réussite professionnelle.
Cette Académie devrait élargir les horizons des jeunes en les aidant à mieux comprendre le monde dans lequel ils vivent et sont appelés à construire leur avenir, à choisir leur voie dans ce monde en fonction d’un certain nombre de valeurs et à s’engager pour impacter leur société et surtout donner un sens à leur propre existence.
Un accord de partenariat a été signé entre la FPA et la CNDH pour une vision partagée dans le cadre de la promotion favorisant l’appropriation des valeurs et l’apprentissage aussi du savoir-vivre que du mieux vivre-ensemble. Le document a été paraphé par Valère Etéka Yemet, et Denis Christel Sassou Nguesso. L’Académie du leadership et de l’employabilité proposera des formations autour de quatre piliers. Le premier aura sept composantes, à savoir: l’intelligence collective, le leadership, l’entreprenariat et l’innovation, le civisme et l’éthique,  les droits de l’homme et la gouvernance démocratique, le savoir-être, le savoir-vivre, l’étiquette et le protocole, l’employabilité et la réussite professionnelle.
Le deuxième pilier, appelé «Mbongui», sera un espace de développement de la culture générale, de causerie, de rencontres, de débats et de témoignages. Il sera un lieu de dialogue entre les bénéficiaires régulièrement inscrits et les non-inscrits au parcours de formation.
Le troisième sera axé sur l’apprentissage de la solidarité, de l’engagement au service d’une cause et le développement de la culture du don gratuit de soi. Tout auditeur engagé dans un parcours de formation aura l’obligation de consacrer une partie de son temps et de ses énergies au service des autres dans un projet économique, social ou politique d’insertion.
Le quatrième pilier sera, à la fois, un espace de préparation à la recherche d’un emploi et à l’insertion professionnelle à travers un programme aussi bien de stages, de coaching de mentorat que de rencontres et d’échanges avec de potentiels employeurs.
Ces programmes de formation de l’Académie s’adressent uniquement aux candidats de nationalité congolaise de toutes les conditions sociales âgés de 20 à 30 ans. Ils devront avoir commencé ou terminé au moins leur premier cycle d’enseignement supérieur. Ceux ayant terminé un cycle universitaire et déjà engagés dans le monde du travail, sous la forme d’emploi salarié ou de l’auto-emploi, sont aussi éligibles aux parcours de formation proposés. Tout prétendant devra soumettre un dossier de candidature comprenant les documents administratifs d’usage et une somme de 2.500 francs CFA pour l’étude du dossier.  
«C’est dans le cadre de la mise en œuvre de l’axe «Développement personnel et bien–être» de son programme d’action 2014-2024 que la Fondation Perspectives d’Avenir a mis en place une Académie du leadership et de l’employabilité. Ce programme vise à former à la responsabilité et à l’engagement dans la société les futures générations de leaders et de décideurs économiques, sociaux et politiques dont le Congo aura besoin pour construire son unité, sa sécurité, son rayonnement en Afrique et dans le monde», a précisé Guy Patrick Massoloka.
«Les futures générations de leaders et de décideurs qu’elle formera seront au service du renouveau de la société congolaise. C’est donc l’avenir de la société congolaise qui se joue en partie derrière la nouvelle aventure dans laquelle la Fondation Perspectives d’Avenir s’engage aujourd’hui. C’est à ce titre qu’au nom de la Fondation, j’invite les jeunes à saisir cette belle et unique opportunité imaginée et conçue pour eux et en vue de les préparer à apporter leur pierre à l’édification d’un Congo nouveau», a, pour sa part, déclaré Abraham Roch Okoko Esseau.
Lançant le programme de formation, Mathieu Mouloungui a reconnu l’intérêt de cette stratégie au profit des jeunes.
Cette rencontre a été marquée par un débat autour du thème «L’autorité et l’exécution des arrêts de la Cour africaine relatifs aux droits de l’homme» animé par Blaise Tchicaya, juge à la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples, avec pour modérateur, Mme N’Zaou-Moyen Ngania-Ngama, rapporteur à la CNDH.

Philippe BANZ

Informations supplémentaires