Nouveaux projets : Accompagner le Congo à préserver ses ressources naturelles

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La délégation de l’Union européenne a dévoilé six nouveaux projets qu’elle soutient et finance à hauteur de 13 millions d’euros (soit plus de 8 milliards de FCFA) au Congo. La cérémonie de présentation s’est déroulée jeudi 4 avril 2019 à Brazzaville, sous l’égide de Raul Mateus Paula, ambassadeur de l’Union européenne au Congo qui avait à ses côtés Bertrand Cochery, ambassadeur de France, des représentants des ministères du Tourisme, du Plan, de la Justice, de la Promotion de la femme, de la société civile et le représentant de la Banque mondiale.


Les programme de gestion durable de la faune; la conservation et gestion participative de l’aire protégée de Messok Dja et de sa périphérie; la conservation des ressources naturelles et développement durable du parc national d’Odzala-Kokoua (PNOK) en République du Congo; l’approche intégrée pour la conservation de la biodiversité du parc national de Nouabalé-Ndoki et de sa périphérie; renforcer, dans les trois districts  de la Lékoumou, le rôle de la société civile pour promouvoir  le respect des droits humains;  Evaluation de la dette publique en République du Congo: tels sont les six projets soutenus ou à soutenir.
Pour Raul Mateus Paula, ces projets ont pour objectifs de poursuivre les efforts pour la réduction de la pauvreté au Congo et pour la protection des personnes vulnérables; de rappeler l’engagement continu de l’Union européenne pour une gestion durable et responsable des écosystèmes et de la biodiversité et, enfin, réaffirmer son soutien aux organisateurs de la société civile comme partie prenante essentielle dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation des politiques publiques. Sur le total des 13 millions d’euros engagés, a souligné l’ambassadeur de l’Union européenne, plus de 12 millions sont en faveur de la protection de l’environnement, par le biais de deux instruments: le Programme ECOFAC et le programme Sustainable wildlife management.
Le programme de gestion durable de la faune contribue à la conservation de la faune sauvage des écosystèmes et de leurs services. Ce programme qui durera de 60 mois est financé à 100% par l’U.E à hauteur de 2. 490 millions FCFA.  
La conservation et la gestion participative de l’aire protégée de Messok Dja et de sa périphérie vise à promouvoir une économie verte caractérisée par un développement économique durable et inclusif, ainsi que par la lutte contre le changement climatique.
Financé à 55% par l’U.E, ce projet va durer 45 mois pour un montant de 1. 190 millions FCFA. La conservation des ressources naturelles et développement durable au Parc national d’Odzala-Kokoua (PNOK) en République du Congo a pour but de contribuer à la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles. D’une durée de 54 mois, ce projet est financé par l’U.E à 42% pour 9. 350 millions FCFA.
La conservation de la biodiversité du parc national de Nouabalé-Ndoki et de sa périphérie a pour objectif de promouvoir une économie verte caractérisée par un développement économique durable. Le projet est financé par l’U.E à 88% pour 1. 330 millions et pour une durée de 30 mois.
 Renforcer, dans les trois districts de la Lékoumou, le rôle de la société civile pour promouvoir le respect des droits humains vise à contribuer à la consolidation de l’Etat de droit et à l’efficience des politiques publiques. Ce projet financé par l’U.E à 75% va durer 36 mois, pour un montant de 350 millions FCFA.  
Le projet Evaluation de la dette publique au Congo a pour objectif de renforcer la structuration et l’implication de la société civile dans le suivi des politiques de développement. Financé par l’U.E à 90%, pour un montant de 229 millions FCFA, ce projet durera 30 mois.
Avec une durée de mise en œuvre comprise entre deux ans et demi et six ans, ces actions auront un impact sur plusieurs régions du pays, qui sont la Lékoumou, le Pool, la Cuvette, la Cuvette Ouest, la Sangha et la Likouala.
A l’issue de la présentation des projets, les représentants ont reçu symboliquement les différents plants.

Aybienevie N’KOUKA-KOUDISSA

Informations supplémentaires