MUSIQUE : Le Collectif Jazz. Co entend ressusciter le jazz congolais

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

 

 

 

Dans l’optique de faire renaître le genre musical qui est le jazz, un collectif de quatre sociétaires vient de mettre sur pied un club, dit Jazz.Co. Pour lancer, officiellement, ces activités, le groupe organise une soirée le 6 mars à l’espace «La Détente», à Bacongo, dans le 2e arrondissement de Brazzaville. En vue de donner un éclat à l’évènement, une conférence de presse en prélude a été coanimée par trois des quatre membres de ce collectif, le 4 mars dernier, au lieu précité.

 

Devant les chevaliers de la plume et du micro, le directeur artistique Bienvenu Samba Baouidi, Ghislain Davy Nkouaya et Jéhu Olivier Bikoumou, tous musiciens, ont exposé les ambitions qui les ont conduits à se réunir autour de ce projet.
Jazz Co est un club de musiciens et praticiens du Jazz déterminé à mettre en scène le vivier de talents des interprètes et des créateurs du jazz au Congo, tout en s’appuyant sur le savoir des autres professionnels de la musique d’autres horizons, ont fait savoir les organisateurs de cette soirée. «Ayant constaté un vide, l’idée est née d’un de nous. Il a jugé utile que nous puissions réfléchir et voir comment rénover le Jazz. Nous nous sommes accordés de mettre une racine en terre, et à partir de cette racine, qu’il y ait de nouvelles initiatives, de nouvelles approches pour que nous composions un autre jazz, un autre espace, un autre esprit pour le jazz. Tel est l’intérêt de la rencontre que nous avons organisé ce jour», a précisé Jehu Olivier Bikoumou, un des pionniers de ce groupe. Il a fait savoir que le groupe est ouvert à tous: «C’est un terrain de football que tout le monde pout intégrer, mais à condition de respecter les principes.»
Le Collectif Jazz. Co qui signifie clairement le jazz du Congo se veut être un vecteur révélateur des chercheurs et créateurs du jazz au Congo-Brazzaville. Son but est de créer une dynamique de développement et de continuité de la création de ce genre musical. Aussi de favoriser l’éclosion de nouveaux talents, tout en promouvant la création des supports de diffusion de nouvelles œuvres congolaises. Le club qui lance un appel à tous les amoureux de la musique dans toute sa diversité et autres curieux à rehausser de leur présence à cette soirée et à soutenir sa marche entend mettre l’accent sur le développement des processus de production, de mise en scène et surtout sur la formation des acteurs qui pourront intervenir dans la chaine des cultures jazz. «Nous envisageons aussi remettre le jazz congolais sur la scène internationale parce que nous avons constaté qu’il est absent», a soutenu Bienvenu P. Samba Baouidi.
Les activités de cette formation musicale tourneront autour des soirées hebdomadaires et à long terme d’un festival annuel.

Esperancia
MBOSSA-OKANDZE

 

 

 

Informations supplémentaires