ORCHESTRE EXTRA MUSICA : Ramatoulaye, Sonor Digital, Levyson…tournent le dos à Roga Roga!

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Coup de tonnerre dans le paysage musical congolais! Extra Musica, l’un des groupes congolais les plus en vogue, vient d’être frappé pour la énième fois par le virus de la division. Ramatoulaye (cofondateur du groupe en 1993, chargé de discipline), Sonor Digital (guitariste et chef d’orchestre), Obama (claviériste), Levyson, Kasoumbalessa, Dido, Doty (tous des chanteurs) ont, en effet, décidé de tourner le dos à leur figure de proue Roga Roga (Rogatien Ibambi Okombi, à l’état civil).

Pendant que celui-ci se trouvait à Paris, en France, pour les travaux de mixage du maxi-single «Patati patata», prévu pour paraître cette année.
Les artistes dissidents reprochent à leur désormais ex-patron son mode de gestion.
Selon plusieurs sources, les premiers signes de malaise ont commencé à se faire jour après le concert que le groupe a livré le 6 décembre à Pointe-Noire, la capitale économique congolaise.
Rentré de Paris le vendredi 13 décembre, Roga Roga a aussitôt battu le rappel de ceux qui lui sont restés fidèles. Pour des répétitions. Il s’agit des anciens comme Espé Bass(co-fondateur d’Extra Musica, chargé du matériel et ingénieur de son), Juventus de Turin, Fiston Boko, Sorel, Rolly, etc. Mais aussi des nouvelles recrues d’il y a environ six mois: Bondo Mania (soliste), Sévérino, Zidane…
«Des négociations continuaient, mais on constate qu’il s’agit d’un coup bien monté et soutenu aussi par tous les détracteurs de Roga Roga et ceux qui en avaient assez de lui. Le groupe est donc resté entre les mains de deux fondateurs: Roga Roga et Espé Bass. Les répétitions continuent au siège du groupe sis croisement avenue des Chars et rue Louingui, à Ouenzé, dans le 5e arrondissement, mardi, mercredi et vendredi, de 16 à 20 heures», nous a confié un des administrateurs du groupe.
Une vidéo postée sur les réseaux sociaux montre les dissidents dans un studio d’enregistrement, à Brazzaville. Ils disent concocter un opus à paraître cette fin d’année aussi.
Avec les départs de Ramatoulaye, Sonor Digital, Obama, Levyson, Kasoumbalessa, Dido, Doty, etc., Extra Musica vient de connaître l’une de ses plus importantes frondes, après celle de 2004 qui a vu les départs d’Oxygène, Régis Touba, Doudou Copa, Papy Bastain, Rossène Yaourt, Kerson Saddam, etc.  
Ces désormais transfuges d’Extra Musica réussiront-ils à tenir la dragée haute à Roga Roga ou finiront-ils,  comme nombreux de leurs devanciers qui ont aujourd’hui disparu des radars? Seul l’avenir nous le dira.

Véran Carrhol YANGA

Informations supplémentaires