Musique : Zao a fêté ses 66 ans par un concert

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Icône de la musique congolaise, le chanteur de renommée mondiale Zao (Casimir Zoba, à l’état civil) a soufflé ses 66 bougies. Pour célébrer cet événement heureux, le Prix Découvertes RFI 1982 avait pris date avec ses fans le dimanche 24 mars 2019, à l’Institut français du Congo (IFC) de Brazzaville. Pour un concert qui a tenu ses promesses, et s’est déroulé sous le regard admiratif de l’ambassadeur de France, Bertrand Cochery, de son épouse, Fifi Tamsir Niame Cochery, et de la directrice déléguée de l’IFC, Marie Audigier.

 

Environ une heure et vingt-cinq minutes de pur bonheur! C’est le plantureux «repas» que Zao et les quatorze membres de son groupe ont offert au public. Au menu: les spectateurs qui ont rempli les trois quarts de la salle Savorgnan De Brazza ont eu droit aux tubes tels que «Sorcier ensorcelé» (Prix Découvertes RFI), «Adam et Eve», «Soulard», et «Wélé». Mais pas seulement! Ils ont aussi dégusté quelques chefs-d’œuvre du dernier-né de la richissime discographie de Monsieur Ancien combattant: «Liberté» «Papa», «Dimpa» (le pain)…
Au top de sa forme, le chanteur à l’honneur a fait voyager le public aux quatre coins de la planète. Grâce à son éclectisme de styles: rumba, reggae, zouk, ndombolo, slow, etc.
Débuté à 19h5, le show a pris fin à 20h30 par la chanson mondialement connue «Ancien combattant». Ceci, à la satisfaction du public et de l’artiste lui-même. «Je suis très content, parce que je me suis battu pour faire et le concert, et la sortie de l’album. Ce qui n’est pas chose facile. Je me suis vraiment plié en quatre, j’ai beaucoup souffert, certes, mais Dieu merci, tout s’est bien passé. On a communié ensemble avec spectateurs, c’est l’essentiel…Je pense que c’est positif, ça s’est bien passé. Ce concert m’a permis de me rendre une fois de plus à l’évidence qu’il y a des gens qui me portent, depuis leur bas âge. Ils ont grandi comme moi, certes, mais ils ont de la nostalgie, ils sont là avec moi, ils me soutiennent. En tout cas, je suis très content», a commenté Zao. Et Marie Audigier de s’exclamer: «C’était excellentissime!».
A signaler que le concert marquant les 66 ans de Zao était doublé de la sortie officielle de «Liberté», son nouvel album de quinze titres. Un opus que le renommé chanteur congolais a autoproduit et qu’il projette de présenter officiellement dans les tout prochains jours à Brazzaville et en France.

Véran Carrhol YANGA