Décès du chanteur Johnny Halliday : L’icône du rock français a succombé à un cancer de poumon à 74 ans

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le monde musical et cinématographique est en deuil. Le chanteur, compositeur et acteur français Johnny Halliday est décédé dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 décembre à Marnes-la-Coquette, en France. Agé de 74 ans, l’icône du rock français a succombé à un cancer du poumon contre lequel il luttait depuis plus d’un an. La nouvelle de sa mort a été annoncée par sa femme, Leaticia, mannequin de 32 ans sa cadette qu’il rencontre le 25 mars 1995, à Miami, aux Etats-Unis, et avec laquelle il se marie en 1996.


«Johnny Hallyday est parti. J’écris ces mots sans y croire. Et pourtant, c’est bien cela. Mon homme n’est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité», a écrit celle qui, avec Johnny, a adopté deux petites filles d’origine vietnamienne: Jade, en novembre 2004, et Joy, en décembre 2008.
«On a tous en nous quelque chose de Johnny Hallyday», a aussitôt réagi l’Elysée à l’annonce du décès du chanteur français, dans un communiqué, ajoutant que le chanteur «a fait entrer une part d’Amérique dans notre Panthéon national».
En novembre dernier, Johnny Halliday avait été admis à l’hôpital pour détresse respiratoire. Hospitalisé à plusieurs reprises ces dernières années, l’«idole des jeunes» avait notamment été placée en coma artificiel à Los Angeles, en décembre 2009, à la suite de complications consécutives à l’opération d’une hernie discale et avait, par la suite, déclaré avoir frôlé la mort.
De son vrai nom Jean-Philippe Smet, ce monstre sacré de la musique française est né le 15 juin 1943 à Paris, d’un père belge et d’une mère française.
C’est le 15 juin 1961 qu’il s’est vu attribué la nationalité française, à l’âge de 18 ans.
Pendant plus d’un demi-siècle, Johnny Hallyday a bâti sa carrière de chanteur et d’inusable homme de scène sur la passion du rock américain et de son aura première de rébellion.

Plus de 110 millions de disques vendus
Marathonien des tournées qui font le lien avec les publics, Johnny Hallyday a vendu plus de 110 millions de disques, enregistré plus de 40 albums et un millier de chansons dont un quart d’adaptations, surtout de titres américains ou britanniques.
Parmi ses titres les plus connus figurent «L’idole des jeunes», «Retiens la nuit», «Le Pénitencier», ou «Que je t’aime», dans les années 1960. Ont suivi, dans les années 1970, «Le bon temps du rock’n’roll», «J’ai oublié de vivre», «Gabrielle», «Toute la musique que j’aime», «Ma gueule» et «Fils de personne».
On citera, pour la suite «Quelque chose de Tennessee’», «Rock’n’roll attitude », «Sang pour sang» ou encore «Allumer le feu», sans oublier un tube qui a eu du succès en Afrique, allez savoir pourquoi : «Noir, c’est noir»!

V.C.Y.

Informations supplémentaires