L’Université russe de l’amitié des peuples, une aubaine pour la jeunesse estudiantine africaine

Note utilisateur:  / 2
MauvaisTrès bien 

La Russie est en train de devenir un nouveau pôle d’attraction de la mobilité estudiantine étrangère, en attribuant un nombre croissant de bourses d’études dans le cadre de sa nouvelle politique de coopération russo-africaine. Je me nomme Donald Mbele, étudiant congolais à Moscou. Je me spécialise dans le domaine de la publicité et des relations publiques à l’Urap (Université russe de l’amitié des peuples, ex-Université Patrice Emery Lumumba. Je suis arrivé en Russie, précisément à Moscou, en 2014, grâce à la bourse d’études qui m’a été octroyée par l’Etat congolais, dans le cadre de la coopération qui existe entre la Russie et le Congo.


J’ai accepté de venir en Russie pour poursuivre mes études universitaires, mais aussi pour découvrir un nouveau mode de vie. Je voulais également sortir des sentiers battus, pour vivre une expérience hors de l’ordinaire.
L’Université russe de l’amitié des peuples est une université internationale unique qui accueille, chaque année, les étudiants venus de 145-150 pays du monde.
C’est aussi la seule université en Russie qui possède une structure aussi développée de profils de formation et qui offre une éducation fondamentale qui permet aux diplômés de l’Urap de réaliser leurs projets professionnels dans tous les Etats, dont les pays industrialisés, dans les domaines de production, affaires, recherche ou administration publique.
En effet, au sein de l’université où j’étudie, il y a deux mondes: celui des étudiants qui vivent au campus, et celui d’une minorité qui ne vit pas au campus. La vie au campus universitaire de l’Urap (en dehors des heures d’études) se résume, souvent, à un grand «party»: des retrouvailles entre amis et de la bonne humeur. A noter, la majorité des étudiants africains (ou internationaux) passe la plupart de leur temps entre eux.
Les cours et programmes d’études au sein de l’Université russe de l’amitié des peuples offrent une grande liberté en termes de choix de cours et en termes d’emplois du temps. Au niveau du déroulement des cours, on remarque vite que les étudiants russes et africains, en particulier, prennent leurs cours au sérieux et sont très attentifs durant les classes.
La discussion et les échanges entre étudiants et professeurs font partie intégrante du cours. Les étudiants russes et africains (internationaux) participent activement aux cours. Il y a également un lien de proximité entre les étudiants et leurs professeurs, qui fait qu’ils se tutoient et s’appellent, souvent, par leurs prénoms. Les professeurs sont également très disponibles, et il est très facile d’aller les rencontrer, pendant leurs heures de bureau, ou de les contacter par courriel.
Subséquemment, au sein du campus de l’Urap, comme là où sont dispensés les cours, les étudiants africains n’ont jamais vraiment ressenti le racisme. Jusqu’à présent, la plupart du temps, ils se retrouvent en face de gens aimables, compréhensifs, ouverts et disponibles.
A L’Urap, toutes les conditions sont réunies pour réussir, mais il faut être très motivé et travailler. Les conditions d’études sont exceptionnelles. L’université met tout à la disposition des étudiants: une grande bibliothèque moderne, des laboratoires, des salles informatiques, des salles de conférence avec vidéo projecteur, une polyclinique, un complexe sportif, une salle audiovisuelle, la liste n’est pas exhaustive.
A Moscou, c’est le climat continental qui domine. Les hivers sont froids (en moyenne – 8° C, en janvier). Les intersaisons sont courtes (printemps, automne). Mais toutefois, même si le climat est rude, et qu’il est difficile pour certains étudiants de s’adapter à ce mode de vie, avec le temps, ils finissent par s’habituer.
La vie estudiantine à l’Urap est aussi commode, du fait que les étudiants africains bénéficient du soutien total de l’Université. L’Université russe de l’amitié des peuples est la seule université où l’on rencontre plusieurs étudiants africains de différentes nationalités, et une diversité culturelle attrayante. Au sein de l’Urap, on organise, chaque année, des cérémonies culturelles et de remise de diplôme. La vie dans son ensemble est émouvante.
L’Université russe de l’amitié des peuples est une université qui prône le vivre ensemble. Ici, les étudiants vivent dans des conditions acceptables, et tous les étudiants sont traités au même pied d’égalité, parce qu’il n’y a pas d’injustice sociale, car tous les étudiants perçoivent le même montant de la bourse d’aide aux étudiants. La vie estudiantine à l’Urap est, dans son ensemble, une chose aisée. Tout compte fait, pour une meilleure formation universitaire, je recommande aux étudiants africains, en général, et congolais, en particulier, de venir étudier à l’Urap. Etudier à l’Urap, c’est une façon d’ouvrir ses yeux sur le monde.
L’Europe est un continent fascinant. Venez à l’Urap et vous comprendrez pourquoi je le dis. Car, ici, à l’Urap, personne ne jugera votre apparence, votre style, votre origine, etc. Ici, vous êtes libre d’être vous-même.            

Donald Décaso
MBELE MPEKA

Secrétaire général de l’AESCFR (Association des Etudiants et Stagiaires Congolais en Fédération de Russie), diplôme obtenu: 2015 – Certificat en langue russe (Université russe de l’amitié des peuples, Moscou).

Informations supplémentaires