Deuil : Jacquito wa Mpungu a rejoint Rapha Boundzeki

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Au moment où nous mettons sous presse, nous apprenons, avec consternation, le décès, le mercredi 20 juillet 2016, à l’hôpital des armées Pierre Mobengo, à Brazzaville, de l’artiste musicienne Jacquito wa Mpungu (Marie Jacqueline Maziouka, à l’état civil), épouse du célèbre chanteur congolais, Rapha Boundzeki. La chanteuse aurait succombé à une crise gastrique aiguë, suivie d’une hypertension artérielle. Elle était âgée de 60 ans.


Ancienne chanteuse de la chorale Ngunga, de la paroisse Saint Jean-Marie Vianney de Ouenzé (arrondissement 5 de Brazzaville), Jacquito Wa Mpungu a gravé sa voix dans plusieurs chansons de Rapha Boundzeki, qui, lui, a rendu l’âme, le 10 mai 2008, suite à un arrêt cardiaque. D’ailleurs, pour rendre un vibrant hommage à son époux, Jacquito Wa Pungu avait, il y a quelques années, sorti un album intitulé: «Cœur brisé». Un opus produit par Sagesse 2 Business Production, composé des titres comme: «Lulendo lua ya Boundzeki», «Prophète Rapha», «Bilelo ya Jacquito wa Mpungu» et «Ya Boundzeki wélé».  
«Brave dame, à peine deux jours, elle et moi-même discutions à mon cabinet de travail.
«Tu sapes ton corps, tu sapes ton coeur» une phrase d’elle qui me revient à l’instant. Mes condoléances à sa famille biologique, et pour nous culturels, le souvenir qu’on gardera d’elle: femme vaillante , toujours à l’affût de la créativité, patriote et dynamique», a commenté, sur son compte facebook, le ministre de la culture et des arts, Léonidas Carel Mottom Mamoni, après avoir appris la nouvelle de la mort de Jacquito Wa Mpungu.
Jacquito Wa Mpungu laisse six orphelins, dont le dernier est issu de l’union avec Rapha Boundzeki.
La veillée mortuaire de la disparue se tient au quartier Massissia, à Madibou, le huitième arrondissement de Brazzaville, précisément sur l’avenue Sébastien Mafouta, n° 153.
La Semaine Africaine présente ses condoléances les plus sincères à la famille biologique de la chanteuse.

V.C.Y.