34e édition de la fête de la musique : L’Institut français du Congo était en ébullition

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

A la faveur de la 34e édition de la fête de la musique, l’I.f.c (Institut français du Congo) était en ébullition, le mardi 21 juin 2016. Au total, plus de 200 artistes se sont produits sur les quatre scènes prévues à cette occasion: la salle Savorgnan De Brazza, la cafétéria, le parvis de l’esplanade, et les jardins de l’I.f.c.  Le tout s’est déroulé sous la supervision de la directrice de l’I.f.c, Mme Elodie Chabert, qui a avait, également, donné le top de la cérémonie.


Dans sa ronde des différents sites abritant la fête de la musique, le ministre de la culture et des arts,  Léonidas Carel Mottom Mamoni, a passé quelques minutes à l’I.f.c.  
Rumba, salsa, RnB, ndombolo, slam, rap, reggae, musique traditionnelle, etc., bref, les centaines de spectateurs qui ont effectué le déplacement de l’I.f.c en ont eu pour tous les goûts. Les Tambours de Brazza, Vision des stars de Jonas le grand Rebel, Kingoli authentique V de Gianny Olando, Pygmées-Bantous, Biz Ice, Kingoli, Gypsie la Tigresse et son «242», tels sont, entre autres artistes et groupes qui ont enflammé l’I.f.c.
Outre les spectacles de musique, le public a eu droit à des concours et animations.
Pour la petite histoire, la fête de la musique a été créée en France, en 1981, par Jacques Lang, alors ministre de la culture. Aujourd’hui, cette grand-messe a un retentissement dans plus de 120 pays et 700 villes, dans le monde.

V.C.Y.

Informations supplémentaires