Coup d'oeil en biais

Deux garçons meurent à Pointe-Noire dans une maison ravagée par un incendie

Note utilisateur:  / 0

Les habitants du quartier Constant Balou, dans l’arrondissement 4 Loandjili, à Pointe-Noire, ont été réveillés lundi 1er juillet 2019 vers 2h du matin, par un violent incendie qui a dévoré une maison dans laquelle se trouvaient deux garçons de 11 et 14 ans. Les deux victimes ont été surprises par les flammes dans leur sommeil. L’intensité du feu était telle que le voisinage a alerté les sapeurs-pompiers qui n’ont pu intervenir. Hélas! D’après un habitant du quartier qui avait sollicité leur intervention, ils ont évoqué la panne de leur véhicule. Des voisins affirment avoir entendu avant l’incendie une détonation dont ils ignorent l’origine.

Manifestation bruyante jusque dans les centres d’examen

Note utilisateur:  / 0

Les examens de sortie des écoles de formation professionnelle ont été perturbés, mardi 2 juillet 2019 au Lycée technique du 1er Mai, à Brazzaville. Des diplômés sans emploi ont fait irruption dans cet établissement et ont manifesté bruyamment au moment où le ministre de l’Enseignement technique Nicéphore Fylla s’apprêtait à lancer officiellement les épreuves. Leur principale revendication porte sur leur intégration à la Fonction publique. La police les a chargés et dispersés tout aussi bruyamment.

 

Les présumés assassins d’un commerçant à Pointe-Noire arrêtés

Note utilisateur:  / 0

Une fois de plus, la police est créditée d’un beau travail. Elle a mis la main sur les présumés assassins d’un commerçant à Siafounou, un quartier de la capitale économique congolaise. Il s’agit d’un couple qui est passé aux aveux. Sept autres personnes composent leur réseau. Le couple affirme s’être servi d’une arme de guerre obtenue auprès d’un ex-combattant ninja. Après le forfait, ils se sont emparés du coffre-fort du commerçant qui contenait environ 2 millions de francs CFA. Ils méditent, maintenant, entre quatre murs, en attendant de pouvoir répondre, prochainement, de leur crime devant la Justice.

 

Un réchaud à pétrole dangereux cause la mort d’un nourrisson

Note utilisateur:  / 0

Effroi et stupeur à Diata, dans l’arrondissement 1 Makélékélé, à Brazzaville: le corps d’un nourrisson, une jumelle, a été découvert brûlé lundi 1er juillet 2019. Conduit au CHU, il y a trouvé la mort un jour après l’accident. Le feu était parti d’un rideau qui était au contact du réchaud à pétrole allumé par la mère. Celle-ci se serait éclipsée du domicile, abandonnant les deux enfants seuls. Le drame s’est produit en son absence et celui de son mari, qui vaquait à ses occupations.

Une colombe se pose sur un prêtre en pleine célébration de messe

Note utilisateur:  / 2

La paroisse Saint Kisito,  dans le premier arrondissement de Brazzaville, a été témoin d’un fait qui en a ému plus d’un. Le jour de la Pentecôte, une colombe s’est posée sur le célébrant de la messe de 6h30, le Père spiritain Cyriaque Mouniengué. Passant des épaules à la tête du prêtre, le pigeon a fini toute la messe dans cette position!

Informations supplémentaires