Coup d'oeil en biais

La CSC lance une pique au Gouvernement

Note utilisateur:  / 1

A l’occasion de la fête des travailleurs, la Confédération syndicale congolaise (CSC), la plus vieille centrale syndicale du Congo, a fait une déclaration dans laquelle elle demande à l’Etat d’améliorer les conditions de vie des travailleurs, «de réduire le train de vie des institutions de la République, ainsi que celle de leurs responsables», pour un tant soit peu faire face à la crise économique et financière que traverse le pays. Derrière cette déclaration, c’est toute une bonne partie de la société congolaise qui manifeste son ras-le-bol face à l’attitude du Gouvernement qui ne peut pas faire face, selon elle, aux problèmes sociaux de ses citoyens. Trop de promesses non tenues ont fini par lasser. Des actions et non des promesses, voilà ce qu’attendent les travailleurs et retraités à travers la Confédération syndicale congolaise.    


Réinstallation du bouchon de Kinsoundi-Barrage à Brazzaville

Note utilisateur:  / 1

Les usagers de la route de Kinsoundi-barrage, un quartier de Makélékélé (premier arrondissement de Brazzaville), avaient poussé un ouf de soulagement après la suppression du ‘’bouchon’’ situé vers l’usine de traitement d’eau. Cela n’a duré que le temps d’une rose car ce bouchon a été réinstallé ces derniers temps par ses initiateurs, des agents de la Force publique. Chaque véhicule transportant des passagers, en particulier les minibus et les taxis 100-100, doit payer de l’argent la nuit pour pouvoir passer. ‘’C’est pour le café’’, expliquent les policiers.


Des produits avariés saisis et détruits à Brazzaville

Note utilisateur:  / 1

Quelque 2,5 tonnes de vivres frais mais impropres à la consommation ont été incinérées la semaine passée par la direction de la fraude et de répression du ministère du Commerce, les services d’hygiène et des services de l’environnement, à Brazzaville. D’une valeur estimée à 3 millions de francs CFA, ces vivres ont été saisis auprès de tenanciers des chambres froides. Des produits avariés, parfois en état de putréfaction qu’il n’est pas rare de retrouver sur les étals des marchés, menaçant ainsi la santé des consommateurs. Les autorités habilitées appellent les consommateurs à être vigilants et les encouragent à dénoncer tout vendeur de produits avariés, grossistes ou détaillants. Les grossistes accusent la SNE de les pousser à la faillite avec sa fourniture fantaisiste de courant.


Il est plutôt en vie, Lékoundzou Itihi Ossétoumba

Note utilisateur:  / 1

L’ancien ministre Lékoundzou Itihi Ossetoumba a été plusieurs fois donné pour mort. La rumeur a de nouveau circulé jeudi 26 avril 2018, relayée par les réseaux sociaux. L’intéressé a été obligé d’apporter un cinglant démenti à travers une vidéo mise en ligne certainement par sa famille, histoire de couper court à cette rumeur dramatique persistante sur sa santé. Ce n’est pas la première fois que l’ancien numéro 2 du PCT est donné pour mort, mais c’est la première fois qu’il répond.

Il a failli se tuer en fuyant la police

Note utilisateur:  / 1

Un chauffeur roulant dans une voiture personnelle a failli perdre la vie dans un accident spectaculaire jeudi 26 avril 2018 sur l’avenue des Trois Martyrs, au Plateau des 15 ans à Moungali, le quatrième arrondissement de Brazzaville. Il était pourchassé par des policiers routiers. Roulant à vive allure et ayant manqué le virage à hauteur de la boîte de nuit ‘’La Cour des grands’’ situé au bas du Pont du Centenaire, il a finalement terminé sa course sur le trottoir et contre un talus. La voiture s’est retrouvée les quatre roues en l’air. Dieu merci, le chauffeur s’en est bien tiré et a été extirpé par un passant. Un taxi a fait le reste en le récupérant.


Informations supplémentaires