Coup d'oeil en biais

La directrice générale d’Ecair confiante sur les perspectives d’avenir

Note utilisateur:  / 0

La réaction de la directrice générale d’Ecair, Mme Beyina Moussa, ne s’est fait pas attendre , après le sit-in organisé par le Mouvement citoyen ras-le-bol, devant le siège d’Ecair, mercredi 15 mars dernier, devant la direction générale de la compagnie Ecair, située en face de l’Aéroport international Maya-Maya, à Brazzaville. «Ce sont des personnes que je ne connais pas, qui ne sont pas des employés d’Ecair», a-t-elle répliqué sur R.f.i, le lundi 20 mars dernier, parlant des militants du Mouvement citoyen ras-le-bol. «Ce sont des inconnus dont l’opinion pour moi n’a aucune valeur. Je continue à travailler avec le personnel de la compagnie», a-t-elle précisé, dans une interview au quotidien Les Dépêches de Brazzaville. De même, la directrice générale d’Ecair a balayé le rapport d’audit fait par deux cabinets congolais. «Une certification par Ernst & Young, une des plus grandes signatures de l’audit mondial, prouve une bonne gouvernance d’entreprise. Je ne pense pas qu’un audit fait par deux petits cabinets locaux peu connus, peuvent venir remettre en cause la signature d’Ernst & Young», a-t-elle dit. Confiante sur les perspectives d’avenir, elle a déclaré au quotidien congolais: «Nous avons été rattrapés par une conjoncture difficile. Nous avons reculé pour mieux sauter. Un travail est fait pour redonner aux passagers le bel Ecair qu’ils ont connu».

Vingt-cinq véhicules calcinés dans un incendie nocturne à Brazzaville

Note utilisateur:  / 0

Dans la nuit du mercredi 8 au jeudi 9 mars 2017, vingt-cinq bus de transport public privé ont été dévastés par le feu. Ils étaient garés dans un parking situé dans la rue Ebondzi, vers l’arrêt Casis, à Talangaï, le sixième  arrondissement de la capitale congolaise. L’incendie, selon des témoignages,  serait parti d’un bus se trouvant sur cale. Les flammes se sont, ensuite, propagées aux autres bus et ont même menacé les habitations des alentours. Le voisinage, prudent, a pris soin de sectionner un câble électrique pour éviter le pire. Il n’y avait pas de sapeurs-pompiers pour circonscrire le sinistre, mais on ignore s’ils étaient alertés. Vu l’ampleur des dégâts, certains affirment qu’il s’agirait d’un incendie d’origine criminelle. C’est un  désastre pour les propriétaires des minibus. Normalement, une enquête doit être ouverte pour élucider les circonstances du sinistre.

Les agents de la faune à Dimonéka (Kouilou) ont opéré une importante saisie

Note utilisateur:  / 0

Les agents de la faune du Département du Kouilou ont effectué une saisie de cargaison de viande de brousse, la semaine dernière, dans la réserve de Dimonika, dans le Département du Kouilou. Il s’agit des gibiers de biche, de gazelle, de porc-épic, etc. Selon Radio-Congo, la quantité de viande saisie a été vendue aux enchères, et les chasseurs soupçonnés de braconnage pourraient faire face à des accusations en justice. Naturellement, les contrevenants s’exposent à des amendes.
 

Trois braqueurs appréhendés après un vol à main armée à Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0

Un commando de trois braqueurs a attaqué trois boutiques, une parfumerie, une alimentation et une quincaillerie, mercredi 15 mars 2017, vers 19h, à l’entrée du quartier Makayabou, dans le quatrième arrondissement Loandjili, à Pointe-Noire. Ayant menacé les tenanciers, les malfrats, munis d’armes de guerre P.m.a.k, se sont fait remettre le contenu des caisses. Mais, en tentant de disparaître avec leur butin, environ 2.200.000 francs Cfa, soit 500.000 francs Cfa subtilisés dans la parfumerie et 1.800.000 francs Cfa dans la boutique d’alimentation, le voisinage a été alerté et, s’étant mis en branle, a réussi à mettre la main sur les trois braqueurs. Finalement, ceux-ci ont été remis au Commissariat de police de Loandjili.


Des commandants ninjas-nsiloulou abattus dans le District de Mayama

Note utilisateur:  / 0

Lors d’une opération menée le samedi 11 mars 2017, les éléments des Forces armées congolaises sont tombés sur un maquis de ninjas-nsiloulou proches de Maître Daniel, de son vrai nom Daniel Bayidikila Malonga, vers le village Reine Ville, au Nord de Madzia, dans le District de Mayama (Département du Pool). Au moins une vingtaine de ninjas-nsiloulou aurait été tuée, dont Manouana, l’agent de sécurité de Maître Daniel, Petit Ntumi et le pasteur Franck, etc. De même, quelques armes, des explosifs, des grenades, etc, ont été saisies. Il faut signaler que plusieurs groupes ninjas-nsiloulou veulent saisir l’opportunité des couloirs sécurisés, pour sortir de leurs maquis, dans les districts de Mindouli, Kindamba, Vindza, Mayama, etc. Mais, dans un récent message, le pasteur Ntumi a rejeté la proposition des couloirs sécurisés, qu’il considère comme des «couloirs de la mort». Il exige plutôt l’ouverture de négociations. Mais, en réalité, il ne contrôle plus totalement les ninjas-nsiloulou dont beaucoup veulent sortir, fatigués qu’ils sont de rester en forêt.

Informations supplémentaires