Coup d'oeil en biais

Droits de péage : le Congo champion toutes catégories?

Note utilisateur:  / 0

Dans une lettre adressée aux autorités nationales après la mise en service des péages sur la route nationale n°1, effective depuis le 6 mars dernier, Uni-Congo, organisation patronale regroupant 90% des entreprises du secteur privé, a lancé un cri d’alarme relayé par plusieurs confrères. L’impact  négatif sur l’économie nationale des droits de péage fixés par le décret du 28 février est souligné avec force. Uni-Congo, dont le patron est Christian Barros, note que ces péages pénalisent les usagers de la route et, surtout, les consommateurs congolais, même si tout le monde a intérêt à mettre du sien pour aider le pays à passer la zone de turbulence actuelle. Ce qu’on n’a pas dit tout haut, c’est que, selon cette organisation, «avec une facturation de 218.000 francs CFA pour 511 km de route, la RN1 va devenir la nationale la plus chère au monde avec un coût de 548 francs au kilomètre». Et Uni-Congo de démontrer par une étude comparative réalisée sur l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest, tableau à l’appui, que les prix pratiqués au Congo sont largement  supérieurs  à ceux pratiqués  sur le continent et, même, dans le monde.

L’axe routier Kibangou-Nianga est un enfer pour les automobilistes

Note utilisateur:  / 0

Nianga, l’un des districts du département du Niari, est parmi les plus enclavés du Congo. Le tronçon de route qui donne accès à ce district est en piteux état. Le directeur de l’Entretien routier qui l’a parcouru la semaine passée, s’est rendu compte de son état déplorable. Des bourbiers et d’énormes crevasses inondées freinent la circulation, surtout au niveau du village Bagondo. Les habitants de cette localité sont obligés d’aider les transporteurs qui peinent à atteindre Nianga. Même les camions les plus robustes s’y embourbent. A quand le bitumage de la Nationale n°5 (Dolisie-Kibangou-Nianga-Frontière Gabon), longue d’environ 200km et qui passe par Nianga, dont la Banque africaine de développement a promis de financer les travaux?

Des escrocs sévissent dans la ville

Note utilisateur:  / 0

De petits escrocs font croire aux abonnés des réseaux de téléphonie mobile qu’ils ont gagné une pseudo-tombola organisée par le Brasseries du Congo (BRASCO). «Félicitation ! Vous êtes gagnants au jeu Tombola Brasseries du Congo. Ainsi votre numéro a été choisi au tirage au sort pour recevoir vos Kdo. Alors veuillez nous contacter au 055359381 ou 066033378 pour votre retrait et plus d’infos. Merci». Tel est le contenu leur message. Pure arnaque!

Une tornade endommage plus d’une cinquantaine de maisons à Loudima-Gare

Note utilisateur:  / 0

La saison pluvieuse est toujours là, avec son cortège d’inconvénients. Vendredi 12 avril dernier, une tornade d’une rare violence, suivie d’une pluie torrentielle, a secoué la localité de Loudima-Gare dans le département de la Bouenza. Cinquante-huit maisons ont particulièrement souffert de son passage.  Des blessés ont été aussi enregistrés. Les yeux sont tournés vers les autorités pour voler au secours des sinistrés.

Après La Havane, la contagion gagne Dakar

Note utilisateur:  / 0

Les étudiants congolais à Dakar ont manifesté eux-aussi bruyamment devant l’ambassade de leur pays dans la capitale sénégalaise. D’après certains témoignages, ils ont vandalisé quelques bureaux. Ils réclament eux-aussi le paiement de plusieurs mois d’arriérés de bourse. Y aura-t-il aussi un écho à Brazzaville? Le Gouvernement colmatera-t-il ici les brèches pour éponger progressivement les arriérés que réclament les étudiants?  


Informations supplémentaires