Coup d'oeil en biais

Calixte Ganongo a fait un aveu d’impasse financière

Note utilisateur:  / 0

En intervenant au Conseil des ministres du 20 juillet dernier, le ministre des Finances et du budget, Calixte Nganongo, avait fait un aveu: ses services ne tiendront pas le pari de réussir comme il s’y était engagé à réaliser les recettes budgétaires prévue dans la loi de finance 2018. Au lieu de 1600 milliards de Francs CFA, il n’en sera collecté que 1.160 milliards. Conséquences, les dépenses ont donc été revues à la baisse, tombant de 1 380 à 1 070 milliards. Malgré cette réduction, l’excédent budgétaire prévu devrait être divisé par deux, se contractant de 217 à 92 milliards de FCFA. Il manquerait donc 550 milliards à la trésorerie et ce trou laisse craindre une nouvelle augmentation de l’impressionnante dette publique qui friserait déjà, selon les spécialistes, les 130 % du produit intérieur brut (PIB). Pour Jeune Afrique, la dégradation des comptes publics du Congo «est un très mauvais signal envoyé au Fonds monétaire international (FMI) qui traînait déjà les pieds pour signer avec Brazzaville un programme de «facilité élargie de crédit» et qui attendait de son budget 2018 «la preuve d’une plus grande discipline du gouvernement congolais.»

Un ministre fête le 10e anniversaire de naissance de son fils à la télé nationale

Note utilisateur:  / 0

Le samedi 4 août 2018, dans l’après-midi, au cours d’une émission juvénile, un ministre a fêté le dixième anniversaire de naissance de son fils avec faste. Cette cérémonie privée a été diffusée sur les antennes de Télé-Congo pendant quelques heures. On n’avait pas dit qu’il existe une crise au pays?


Détournement des droits d’auteurs : des ministres «boukouteurs»?

Note utilisateur:  / 0

Les artistes-musiciens ne sont pas contents après la publication mardi 31 juillet 2018 du rapport semestriel de la Commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude qui épingle le Bureau congolais des droits d’auteurs, pour avoir «détourné» le pourcentage qui leur était destiné. Au lieu de 65%, ils n’ont perçu que 12%, soit la somme de 128 millions de Francs CFA. Un musicien a confié que finalement c’est une escroquerie voilée. Il insinue que tous les membres du Gouvernement qui se succèdent à la tête de leur ministère de tutelle sont complices. Les artistes-musiciens en appellent à la convocation du conseil d’administration du BCDA et à sa réorganisation.

Interdiction du téléphone dans les banques, mais…

Note utilisateur:  / 1

Dans certains établissements bancaires, des affiches interdisent d’appeler un correspondant ou de recevoir un appel quelconque, sécurité oblige! Car à Brazzaville et dans la capitale économique Pointe-Noire, notamment, les hold-up ou braquages sont devenus de simples faits divers. Malheureusement, la presque totalité des clients qui fréquentent ces banques ignorent cette disposition. Ils usent allègrement du téléphone sans qu’aucune admonestation ne leur soit faite. On attend peut-être le pire pour agir.


Le Congolais mange ‘’avarié’’

Note utilisateur:  / 0

Les services de répression de la fraude commerciale de Brazzaville ont saisi, en début de semaine, une demi- tonne de poisson salé avarié destiné à être écoulé sur le marché. Avec l’aide de la police, ils ont procédé à cette saisie dans un entrepôt situé rue Bayonne, en plein marché Total de Bacongo, le plus grand de Brazzaville, et placé cette cargaison dans les locaux de la Brigade de veille à la santé des populations de la mairie centrale. Ils n’ont cependant indiqué ni le pays de provenance, ni le nom du commerçant importateur de cette cargaison impropre, encore moins si ce dernier a été arrêté.


Informations supplémentaires