Coup d'oeil en biais

Avenue Bayardelle à Brazzaville : la solidarité des grognons!

Note utilisateur:  / 0

La police a fait irruption, mercredi 20 février 2019, sur l’avenue Bayardelle, à Brazzaville, pour y donner la chasse aux vendeuses d’eau installées le long du mur de l’ambassade de Chine. On a assisté à des courses-poursuite entre policiers et vendeuses. Des vendeuses, rattrapées après d’époustouflants sprints, ont vu leurs stocks d’eau livrés aux brodequins. Histoire de les dissuader de revenir. Cela a suscité la colère des étudiants qui assistaient à la scène. Pas d’accord avec la police, ils ont déclenché une guerre de cailloux. Bilan: un pare-brise du véhicule de la police soufflé!


Quand une unité d’intervention de la police relaie la police routière

Note utilisateur:  / 0

Parfois, la brigade anti-criminalité relaie la police routière sur nos routes. L’après-midi du mercredi 20 février 2019, vers 16h, une patrouille de police a bloqué un bus de transport public privé qui tentait de prendre un  passager à un arrêt non autorisé, sur le tronçon de route Rond-point Mouhoumi-Rond-point GPC à Mfilou-Ngamaba. Le contrôleur de bus a eu le réflexe de prendre la poudre d’escampette, abandonnant le chauffeur entre les mains des policiers. Les passagers ont été obligés de descendre sans autre forme de procès. Est-ce le rôle la police d’intervention? Certains avancent que c’est pour le ‘’grattage’’!


Un accident meurtrier sur le viaduc Talangaï-Kintélé

Note utilisateur:  / 0

Six personnes ont été tuées dans l’accident de circulation qui s’est produit, mercredi 20 février 2019, sur le viaduc Talangaï-Kintélé. Deux véhicules en provenance de l’hôpital de Talangaï roulaient à vive allure, l’un après l’autre. A la suite de la crevaison d’un pneu, le premier a fait tonneau. Le second a tenté d’éviter le premier, mais il s’est retrouvé à son tour les quatre roues en l’air en percutant le premier. Les deux sont totalement endommagés.

Il se porte finalement mieux, Clément Mouamba!

Note utilisateur:  / 1

Certains Congolais se sont étonnés de l’absence de communication sur le séjour du Premier ministre Clément Mouamba en France, où il était  admis en urgence dans un hôpital parisien. Ils ont raison. Ni son cabinet, ni le Gouvernement n’ont  jugé nécessaire d’informer officiellement l’opinion nationale, ce qui a fait le lit des  rumeurs de toutes sortes. Mais plus de peur que de mal, car  le premier ministre est finalement bien rentré de France sur ses deux pieds, mercredi 20 février, en début de soirée, par l’aéroport international Maya Maya. Il présidera le conseil de cabinet de ce vendredi 22 février.

Pointe-Noire, une ville qui se dégrade!

Note utilisateur:  / 0

La ville océane offre une image bien triste aux nombreux visiteurs. Les avenues goudronnées ou cimentées du centre-ville  qui faisaient son charme, sont de plus en plus jonchées de nids de poules sans qu’on n’observe une volonté de la municipalité de les boucher. Les travaux avaient démarré dans certaines artères, mais ils sont arrêtés. Comme l’avenue allant du marché dit de la Liberté à Voungou au Fond Tié-tié. La nature ayant horreur du vide, les commerçants l’ont prise d’assaut. La plupart des avenues goudronnées n’ont pas de caniveau et des flaques d’eau se forment sur la chaussée qui se dégrade sans cesse. Enfin les coupures d’électricité sont devenues monnaie courante en raison du réseau électrique très vieillot, qui plonge régulièrement la ville dans le noir.

Informations supplémentaires