Coup d'oeil en biais

Sur le front du pétrole, les nouvelles ne sont pas bonnes

Note utilisateur:  / 0

L’or noir demeure la recette sûre de l’économie congolaise. Le gros des ressources budgétaires du Congo provient de la vente et de la commercialisation du pétrole. En constituant le budget 2019 soumis au Parlement, le Gouvernement avait estimé à 70 dollars le prix du baril de pétrole. Or, à la date du 6 juin, il se négociait, semble-t-il, à moins de 61 dollars. Selon les prévisions, la situation pourrait rester intacte pendant plusieurs semaines. Mais si le prix du baril continue de baisser, il faudra corriger le tir. «La situation sera grave. Des projets risquent d’être mis dans le tiroir. Sauf si l’argent tombe du ciel», analyse un expert en finance et suivi budgétaire.   


A Bacongo, on désespère de l’opération «Brazzaville sans nids de poule en 100 jours»

Note utilisateur:  / 0

Ils ont entendu parler d’une opération «Brazzaville sans nids de poules dans 100 jours», mais plusieurs jours après son lancement les usagers de l’avenue Trois Francs, à Bacongo, sont toujours confrontés aux multiples nids-de poule qui la jonchent. D’autres quartiers de la ville n’ont toujours pas vu le fameux engin qui boucherait des milliers de trous en un temps record. A quoi est dûe la lenteur dans l’exécution de cette opération pourtant salutaire?

La voie menant au petit marché de Moukoundzi-Ngouaka assainie

Note utilisateur:  / 0

On savait presqu’impraticable le prolongement de la voie carrossable qui va de la mini-gare routière des bus desservant Kinsoundi et le PK Mfilou (au marché Total) au petit marché de Moukoundzi-Ngouaka, à quelques mètres de l’avenue de l’OUA. Elle se transforme en bourbier quand il pleut. Une circonstance a fait qu’une niveleuse passe par-là en y répandant une couche de grès. Désormais assainie, une autorité aurait tenté d’y faire installer des vendeurs. Sa tentative a été vigoureusement mise en échec par le voisinage et les automobilistes desservant Diata, jaloux de cette autre mini-gare. En effet, une partie de cette voie sert de base aux «100-100».

Malgré le froid, ils ont fait le pied de grue devant les banques pour attendre les salaires

Note utilisateur:  / 0

La crise économique et financière que traverse le pays frappe de plein fouet les travailleurs de la Fonction publique habitués naguère à percevoir leurs salaires le 26 ou le 28 de chaque mois. Souvent ils se retrouvent les poches vides avant même la paie suivante. A Brazzaville, le dernier salaire, celui de mai, a été payé le 5 juin. De nombreux fonctionnaires piaffaient d’impatience et l’ont attendu jusque tard la nuit, parce qu’il tardait à tomber. Malgré le froid, ils ont fait le pied de grue devant les guichets automatiques de banque.

Les compteurs d’Energie électrique du Congo créent des malheurs dans les ménages

Note utilisateur:  / 0

La société Energie électrique du Congo (E2C) est en train de mettre progressivement un terme au système de facturation forfaitaire qui, selon ses responsables, crée un grand manque à gagner à l’entreprise. Elle procède depuis quelques mois à la pose de compteurs électriques à ses abonnés domestiques. Seulement, ces compteurs défilent à une vitesse telle que les clients qui en sont déjà pourvus se plaignent de l’explosion du coût de la facturation! Il a triplé, voire quadruplé. Dans un quartier de Makélékélé, des locataires ont tout simplement préféré vivre sans électricité provisoirement, car les factures sont, à leur avis, trop chères: 80 000 voire 90.000 francs CFA. Pour leurs salaires, c’est difficile de s’en sortir. A ce rythme, l’accès à l’électricité pourrait devenir problématique pour de nombreux ménages.

Informations supplémentaires