Coup d'oeil en biais

A Pointe-Noire : noyade ou assassinat?

Note utilisateur:  / 0

Le corps d’un homme a été découvert, samedi 8 avril 2017, au quartier 504 Mbota Raffinerie Océan, à Pointe-Noire, dans un ruisseau traversant ledit quartier. C’est un habitant venu jeter des déchets ménagers qui a fait la découverte macabre et alerté le voisinage. Le corps était coincé par un obstacle au milieu des eaux dont le débit était rapide. Les images de ce drame épouvantable, postées sur les réseaux sociaux, laissent à penser que le ruisseau était en crue. Assassinat crapuleux ou noyade? On se perd en conjectures. Le corps de l’infortuné a été déposé à la morgue.

Wilfrid Bininga continue de mettre de l’ordre dans la fonction publique

Note utilisateur:  / 0

La crise économique qui frappe le Congo contraint le gouvernement de réduire son train de vie. En ce qui concerne la fonction publique, le ministre en charge de ce secteur fait parler de lui, pour avoir lancé la énième opération de recensement des agents civils de l’Etat. Il y a quelques jours, il en a publié les résultats. Au lieu des 80.000 agents qui émargeaient à la solde, il y a, actuellement, 66.422 fonctionnaires recensés. La deuxième étape consiste, maintenant, à faire le toilettage dans le fichier de la solde, en supprimant les agents décédés et ceux ayant fait valoir leurs droits à la retraite. Il s’agira, aussi, de suspendre les salaires, primes et indemnités jugés frauduleux, à compter du salaire du mois d’avril. Et selon les estimations faites par la commission technique chargée du traitement des résultats du recensement, l’Etat va récupérer près de 10 milliards de francs Cfa. On attend de voir si l’ère de l’impunité à la fonction publique et, du coup, à la solde, est en train de passer.

Le poste transformateur de l’O.c.h a pété à Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0

Le poste transformateur installé au croisement des avenues Batadila et la Révolution, en allant vers le marché dit «Oui», situé dans le premier arrondissement Loandjili,  à Pointe-Noire, a pris feu, mercredi 12 avril 2017, vers 11h. Dieu merci, le voisinage a réussi à maîtriser les flammes. Les sapeurs-pompiers, alertés, n’ont donc plus rien eu à faire, en arrivant tardivement sur le lieu de l’incendie, sous les huées de la foule.


L’Université Marien Ngouabi paralysée par trois journées «Université morte»

Note utilisateur:  / 0

Le collège intersyndical de l’Université Marien Ngouabi, qui réunit trois syndicats (Synalu, Sypenes et Synesup), a décidé «l’observation de trois journées «Université morte», les 12, 13 et 14 avril 2017, «pour marquer l’indignation de la communauté universitaire face au traitement dont elle est l’objet de la part de la tutelle». En effet, le collège intersyndical n’a constaté aucune avancée significative dans les négociations concernant «la concomitance du paiement des salaires des agents de l’Université Marien Ngouabi avec ceux de la Fonction  publique, le non-paiement des heures complémentaires, supplémentaires, de surveillance et d’encadrement des thèses et mémoires; le non-décaissement régulier du budget de fonctionnement, avec pour conséquence, la non-validation de l’année académique 2015-2016 et du premier semestre 2016-2017».

Des Bébés-noirs continuent de semer la terreur à Brazzaville

Note utilisateur:  / 0

Malgré la décision annoncée par le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Brazzaville, de mener «une guerre», pour les mettre hors d’état de nuire, en instaurant des patrouilles judiciaires dans les quartiers de Brazzaville, les «Bébés-noirs» sont revenus cette semaine au-devant de l’actualité, se faisant encore parler d’eux. Mardi 11 avril 2017, vers 20h, un groupe de ces jeunes gens munis d’armes blanches a agressé des paisibles citoyens et causé des dégâts à Moukoundzi-Ngouaka, vers le marché de ce quartier de Makélékélé, le premier arrondissement de la capitale. Des blessés, des chaises et des bouteilles cassées, un écran de télévision emporté, voilà le tableau de leur expédition dans un débit de boisson où une partie de l’assistance regardait un match de football européen. Une femme a été aussi agressée. Les gens couraient dans tous les sens. Et du sang a coulé. Cet incident témoigne à quel point les groupes de bandits «Bébés noirs» sont encore très actifs. Autant dire que s’il veut gagner la guerre qu’il leur a déclarée, le procureur André Gakala-Oko doit aller vite, autrement ces adolescents et ces jeunes risquent de faire encore beaucoup de victimes innocentes dans les quartiers.


Informations supplémentaires