Coup d'oeil en biais

Des sans-abris devant la Paroisse Saint-Esprit de Moungali à Brazzaville

Note utilisateur:  / 0

Ces derniers temps, la Paroisse Saint-Esprit de Moungali, située dans le quatrième arrondissement de Brazzaville, est fréquentée par des sans-abris: une dizaine de jeunes gens dont l’âge varie entre 25 et 30 ans. Ils passent la nuit à la belle étoile sous des draps à la devanture des maisons de commerce qui s’y trouvent. Ce phénomène interpelle-t-il l’équipe presbytérale, les propriétaires desdits commerces et la Force publique?

Des policiers et gendarmes congolais en Centrafrique

Note utilisateur:  / 0

140 agents de la Force publique congolaise, dont 70 gendarmes et 70 policiers, se sont envolés dimanche 24 septembre 2017 pour Bangui, la capitale de la Centrafrique. Ils seront ensuite déployés à Bambari, dans le cadre de la MINUSCA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilité en Centrafrique). C’est le quatrième contingent congolais de l’UPC (Unité de police constituée). Il va succéder à celui qui est rentré de Bangui ces derniers jours et sera placé sous le commandement du commandant Edgar Tsono. On espère qu’ils ne vont pas reproduire là-bas, à leur tour, les tares des 600 soldats congolais qui avaient été jugés indésirables par la Force Onusienne, il y a quelques mois.


Cet arbre soufflé par le vent et qui a créé un bouchon à Mafouta

Note utilisateur:  / 0

Le vent qui a soufflé sur Brazzaville la nuit du jeudi 21 au vendredi 22 septembre 2017, a déraciné un arbre qui s’est retrouvé en travers de la route goudronnée Brazzaville-Kinkala, à hauteur de l’usine hydroélectrique du Djoué située à Mafouta, un quartier de Madibou, le huitième arrondissement de Brazzaville. Il a aussi causé un accident, car un chauffeur de minibus de transport public inattentif est venu heurter cet arbre. Cela a provoqué un embouteillage monstre qui a perturbé la circulation automobile à cet endroit. La mairie devrait faire attention aux arbres plantés sur les aires publiques mais qui, devenus vieux, ne résistent plus à la force du vent. Il y a fort à parier que d’autres vieux arbres  causeront d’autres dégâts en cas de gros vent.

Un député congolais accusé d’avoir fait saccager le siège de son ex-adversaire

Note utilisateur:  / 0

Cela s’est passé l’après-midi du vendredi 22 septembre 2017, au 48 rue Malanda, à Moukondo. Un député, donc un élu du peuple, a fait irruption au siège de campagne de l’adversaire qu’il a battu aux législatives de juillet 2017 dans la quatrième circonscription de Ouenzé, le nommé Jean-Jacques Malanda, un ancien député, mettant tout sens dessus-dessous, selon des témoignages recueillis par la chaîne de télévision privée DRTV. Portes défoncées, baies vitrées brisées, débris éparpillés au sol, tel est le décor actuel dudit siège. L’élu en question était à la tête d’un groupe de quatre personnes dont un policier porteur d’une arme, affirment les témoins. Ils auraient agressé le gardien des lieux avant de le conduire au poste de police le plus proche, où il a été relaxé. Le député et son commando recherchaient activement un certain Bangandi, et auraient fait usage de menaces de mort s’ils mettaient la main sur lui, si l’on en croit ces mêmes témoignages. Il faut signaler que l’ancien député Jean-Jacques Malanda avait introduit un recours à la Cour constitutionnelle contre le député-agresseur. On s’interroge s’il y a un lien entre l’affaire du contentieux électoral et le saccage des pièces de son siège.

Le FMI à Brazzaville : l’heure de vérité a sonné

Note utilisateur:  / 0

La délégation du FMI (Fonds monétaire international) dans le cadre des négociations sur l’évolution économique de la République du Congo et la situation précaire de sa dette, était attendue à Brazzaville le soir du lundi 25 septembre 2017. Composée de dix économistes et conduite par Abdoul Aziz Wane, elle fera aussi la mise à jour des projections macroéconomiques du pays, apprend-t-on. L’équipe du FMI arrive dans la capitale congolaise quelques jours seulement après l’entretien de travail que le Président Denis Sassou-Nguesso a eu avec Christine Lagarde, la Directrice générale de l’institution financière internationale, à New-York, en marge de l’Assemblée générale de l’ONU (Organisation des Nations Unies). Un communiqué du FMI indique que son équipe restera à Brazzaville jusqu’au 4 octobre.


Informations supplémentaires