Coup d'oeil en biais

Les Brazzavillois de certains quartiers ont du mal à se déplacer

Note utilisateur:  / 0

Les habitants de la Base à Mfilou ; de Ngamakosso à Talangaï ; de Makabandilou dans le 9e arrondissement Djiri et ceux de Kintélé, voient leur mobilité habituelle réduite à cause des rues et des avenues devenues impraticables par les pluies. Des voies sont coupées ou englouties sous le sable.


Un accident de la route dans la Bouenza

Note utilisateur:  / 0

Sur l’axe routier Mouyondzi-Bouansa, dans le département de la Bouenza, deux véhicules sont entrés en collision le 9 décembre dernier. Bilan : quinze morts (six femmes, un enfant à bas âge et huit hommes).  Selon des sources proches de la mairie de Mouyondzi, l’excès de vitesse et le manque d’observation du code la route seraient à l’origine de cet accident meurtrier.


Encore une menace de grève dans l’Enseignement

Note utilisateur:  / 0

La Plateforme syndicale de l’Education nationale (PSEN) est  mécontente du Gouvernement qui n’a pas réalisé, selon elle,  la promesse de rétablir les salaires suspendus des enseignants et d’autres engagements relatifs à leurs revendications socio-professionnelles. Elle a dénoncé l’attitude du Gouvernement vendredi 29 novembre dernier au cours d’une sortie médiatique pour attirer son attention. Et menace de déclencher une grève générale au cas où la situation des enseignants concernés n’est pas prise en compte dans les 10 jours après la publication de leur déclaration.

L’inévitable coupure de la RN 2 à Makabandilou s’est produite

Note utilisateur:  / 0

Les pluies diluviennes de ces derniers jours ont fini par couper en deux la route nationale n°2  au niveau de Makabandilou, un quartier de Djiri, le neuvième arrondissement de Brazzaville. Il n’est plus possible de circuler en véhicule sur ce tronçon, le trafic étant interrompu. Il s’est creusé un trou béant au milieu de la chaussée, vers l’arrêt Eglise. La dégradation de ce tronçon de route s’est faite d’ailleurs au vu et au su des autorités habilitées. Aucune réaction pour arrêter les dégâts. Voilà que maintenant il faut parer au plus pressé!

La police arrête quatre présumés escrocs opérant à travers la téléphonie mobile

Note utilisateur:  / 0

La police a réussi à mettre la main sur quatre jeunes présumés escrocs par la téléphonie mobile, pour extorquer à leurs victimes d’importantes sommes d’argent. Les quatre malfrats ont été appréhendés dans la zone de Mpaka, à Pointe-Noire, où ils pratiquaient ce qu’ils appellent le jeu du triangle. C’est à partir des plaintes de deux autorités nationales, dont le ministre d’Etat Alphonse Claude N’Silou, ministre du Commerce, et Fidèle Dimou, ministre des Transports, que la police a pu remonter le réseau  Ils imitaient les voix de ces deux autorités, pour soutirer de l’argent auprès de leurs collaborateurs ou partenaires.

Informations supplémentaires