Coup d'oeil en biais

Message reçu d’un lecteur indigné

Note utilisateur:  / 0

«Messieurs de La Semaine Africaine, dites à nos dirigeants que, si eux, n’ont pas d’argent pour payer les pensions, bourses et autres, la population est dans la même situation. Mais, la SNE  nous installe des horloges à la place des compteurs. En dix jours, j’ai utilisé 1000 unités. Facture totale: 36.000 francs CFA. Pas sérieux!»

Du cuivre à l’étal!

Note utilisateur:  / 0

A Pointe-Noire, le trafic de cuivre bat son plein. Un vrai marché, lucratif pour les malfrats. Ils écument les quartiers pour sectionner ou déterrer les câbles les plus exposés. Dans la nuit de dimanche à lundi, entre 3h et 4h du matin, quatre parcelles de Siamfoumou ont été visitées et délestées de leurs câbles. D’autres cas ont été signalés dans d’autres quartiers de la ville.


Les machines à sous chinoises envahissent les rues

Note utilisateur:  / 0

A Brazzaville, à Pointe-Noire ou à Dolisie, jouer aux machines à sous chinoises dans la rue devient la nouvelle distraction à la mode dans les quartiers populaires. Elles séduisent de plus en plus de monde. Sur les devantures des ngandas (bistrots à ciel ouvert), des magasins, etc.,  jeunes et moins jeunes se bousculent devant les caissons aux multiples boutons. L’usage est facile et l’on peut gagner un peu d’argent. Le hic, c’est que l’activité n’est pas, semble-t-il, réglementée et que la prolifération de ces machines fleurissent.

Requiem pour la Commission de Lamyr Nguelé!?

Note utilisateur:  / 0

Le Gouvernement congolais va se plier à la demande du FMI d’avoir une structure autonome de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude. Il va créer un organe indépendant, celui dirigé par Lamyr Nguélé étant sous la coupe du Premier ministre, «ce qui faussait un peu les choses», a avoué le ministre d’Etat Claude Alphonse Nsilou au cours de la conférence de presse animée par le collège des présidents des partis de la Majorité présidentielle. Le Gouvernement vient de prendre un projet de loi pour mettre en place cette structure dont les membres auront un mandat de cinq ans non renouvelables.

Epidémie de fièvre jaune à Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0

Depuis le début de cette année, une épidémie de fièvre jaune  menace le département de Pointe-Noire. Elle serait partie de la province voisine du Cabinda, en Angola,  où on compte de nombreuses victimes. Mais aucun décès n’a été  signalé. La fièvre jaune se transmet par la piqure d’un moustique infecté. Par précaution, le Gouvernement a activé un plan de riposte contre l’épidémie.

Informations supplémentaires