Coup d'oeil en biais

Télé-Congo à l’origine des pénalités financières infligées au CARA?

Note utilisateur:  / 0

24 millions de Francs CFA,  c’est l’importante somme d’argent que la CAF ponctionnera au CARA par match disputé à domicile sur les 130 millions de Francs CFA du pactole provenant en grande partie des droits de télévision que la CAF reverse aux 16 clubs participants à la phase de poule de la Coupe de la Confédération. Parce que Télé-Congo serait incapable de produire des images de qualité correspondant aux normes techniques exigées comme lui en fait obligation le règlement de la CAF. L’agence marketing de la CAF a eu recours à une société de production étrangère plus performante pour contourner les insuffisances techniques supposées de Télé-Congo. A  la chaîne nationale d’Etat, on est surpris par cette assertion. Des réseaux mafieux auraient-ils court-circuité Télé-Congo?   


Un minibus fait tonneau à Talangaï : deux morts et des blessés graves

Note utilisateur:  / 0

Un minibus de transport public a causé un véritable drame samedi 26 mai 2018, vers le gymnase Nicole Oba qui se trouve entre deux échangeurs, à Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville. Il était chargé de passagers. En pleine circulation, il a perdu une de ses roues par crevaison et terminé sa course contre un poteau d’éclairage public. Le véhicule a fait deux fois tonneau. Bilan: deux morts au moins sur place, le chauffeur et une femme, et plusieurs blessés graves transportés à l’hôpital situé non loin du lieu du drame. L’état du véhicule et, évidemment, l’excès de vitesse sont les causes directes de cet accident.  


Le bulldozer est passé au domaine de la CORAF à Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0

La lutte contre l’occupation anarchique du domaine de l’Etat ne faiblit pas. Un bulldozer réquisitionné par le ministre Pierre Mabiala est allé démolir des baraques et réduire en gravats des murs construits dans l’enceinte du domaine de la CORAF (Congolaise de raffinerie) à Pointe-Noire, les responsables de la CORAF ayant décidé de récupérer la totalité de leur domaine. Exhiber de prétendus titres fonciers n’a servi à rien. Ainsi dimanche 13 mai dernier, des maisons en planches et des murs en matériaux durables se sont effondrés, tels des châteaux de carte, sous la puissance du bulldozer. Le  ministre Mabiala a donné un délai aux anarchistes pour déguerpir. Son commentaire: «L’Etat finit toujours par faire prévaloir ses droits». Ah! bon?


Les bouchons ont longue vie au Pool

Note utilisateur:  / 0

On avait solennellement célébré la fin du règne des cheik-point des  hommes en armes sur les routes du département du Pool, suite à la signature de l’accord de cessation des hostilités entre le Gouvernement et les groupes armés de Ntumi. Après les avoir démantelés sur le tronçon Gné-Mindouli de la route lourde Pointe-Noire-Brazzaville, on avait promis d’en faire autant partout où ils existeraient. Il faut plutôt déchanter. Les  bandits armés continuent de plumer les commerçants transporteurs. Il y a deux piquets entre Nganga-Lingolo et Linzolo, dont un tenu par des policiers, et quatre  qu’il faut arroser à chaque passage sur le tronçon Linzolo-Mbanza-Ndounga.   


Un citoyen qui sait défendre ses droits

Note utilisateur:  / 0

Un propriétaire de taxi était en colère la semaine dernière. Il a protesté contre les agissements des agents de police de la circulation routière qui verbalisent les chauffeurs de véhicules n’ayant pas été soumis à un contrôle technique ‘’Véritas’’ et leur font payer la somme de 24000 Francs CFA  pour sortir la voiture de la fourrière, mais sans délivrer un reçu de payement. Cela fait que n’étant munis d’aucune pièce justificative, certains contrevenants sont parfois interpellés deux fois ou plus le même jour, le véhicule jeté de nouveau en fourrière et ils sont obligés de payer deux fois la même contravention. Cet homme s’est rendu sur les lieux où il a été reçu par le commissaire. Celui-ci a promis de s’en occuper et demandé à ses agents de lui remettre un ticket attestant son paiement.

Informations supplémentaires