Coup d'oeil en biais

Lycée de la Réconciliation : le local affecté à la police attend d’être occupé

Note utilisateur:  / 0

En réhabilitant le lycée de la Réconciliation de Mfilou-Ngamaba, le groupement des associations Bana Congo avait construit un local destiné à abriter un poste de police avancé. Malheureusement, plus d’un mois après la rentrée scolaire, il n’a toujours pas d’occupants. Une partie du grillage de la fenêtre de ce poste a déjà été arrachée!


Vol de câble électrique à Mfilou-Ngamaba : les malfrats étaient-ils armés?

Note utilisateur:  / 0

Il y a quelques jours, vers minuit, des voleurs ont emporté une bonne partie du câble électrique dans le périmètre du lycée de la Réconciliation, à Mfilou-Ngamaba, le septième arrondissement de Brazzaville. Ils ont opéré dans un véhicule et pris la fuite. Les gens du quartier n’ont fait que constater le vol le matin. Des personnes habitant un autre quartier et revenant d’une veillée les avaient aperçus, mais ils s’étaient retenus de faire échec à leur sale besogne,  craignant que les malfrats soient armés.

Le district de Ngbala est sinistré

Note utilisateur:  / 0

Il pleut sans arrêt dans le district de Ngbala, grenier de la production de cacao dans le département de la Sangha. Les pluies torrentielles ont fait d’importants dégâts: les plantations de cacao, de bananier et de manioc sont immergées. Des villages et des quartiers sont inondés, de même que l’unique piste agricole du district, à tel point que la pirogue est devenue le moyen de déplacement. Les populations du district ont les pieds dans l’eau, une situation rarement vécue dans la région. Et qui oblige à lancer un SOS, par le truchement du sous-préfet, à l’Etat et à tous ceux qui peuvent leur venir en aide en attendant le retour d’un ciel plus clément.

Où sont les économistes pour informer les Congolais?

Note utilisateur:  / 0

Certains Congolais n’ont plus confiance. Ils ont appris la face cachée du sommet des Chefs d’Etat de la CEMAC tenu à Ndjaména et malgré les assurances des responsables monétaires de la zone, ils craignent la deuxième dévaluation du franc CFA. Comme gérer, c’est aussi prévoir, ils veulent être informés des conséquences économiques et financières que peut entraîner dans notre pays cette éventualité.   

Peur dans la ville, à Dolisie?

Note utilisateur:  / 0

La crise hystérique des filles en milieu scolaire à Brazzaville fait courir des rumeurs folles dans d’autres villes. A Dolisie, le lycée technique a été atteint de cette contagion lundi 29 octobre. La rumeur s’est répandue jusqu’à Brazzaville, où les responsables de ce sous-secteur d’enseignement ont appris que 11 élèves auraient été victimes de troubles du comportement. Si à Dolisie on parle en terme de rumeur, à Mossaka on signale 10 cas d’élèves atteints d’hystérie collective.

Informations supplémentaires