Coup d'oeil en biais

Les transporteurs ne veulent pas payer la taxe de roulage

Note utilisateur:  / 0

La Fédération syndicale des transporteurs du Congo (FESYTRAC) boude l’opération de recouvrement forcé de la taxe de roulage que mènent les services de la mairie de Brazzaville. Elle entend refuser de la payer. Raison invoquée: l’état de dégradation avancée de certaines avenues des grandes villes du pays qui sont à l’origine de la dégradation rapide des véhicules, selon les adhérents du syndicat des transporteurs qui ont déposé  des plaintes contre la mairie de Brazzaville. Qui a enregistré 242 requêtes. Ils ont menacé de déposer leurs «véhicules endommagés dans l’enceinte de l’Hôtel de Ville de Brazzaville pour réparation» si les autorités municipales persistent dans leur opération de recouvrement de la taxe de roulage alors que la plupart des routes jonchées d’ornières, de nids de poule, etc., ne sont pas réhabilitées. Certaines présentent le triste spectacle de véritables rivières ou de lacs en pleine saison sèche.


Immatriculation obligatoire des véhicules de police

Note utilisateur:  / 0

Les véhicules non immatriculés de la police créent la confusion dans la capitale congolaise. Il est difficile de donner les références de ces véhicules aux services de sécurité en cas de réclamation. Face à ce phénomène la direction départementale de la police a instruit tous les commissaires centraux de police afin qu’ils procèdent à l’immatriculation de leurs véhicules pour éviter ce désordre. Dorénavant la population est tenue de saisir les autorités compétentes face à ce phénomène des véhicules non immatriculés.

Le marché Soukissa de Ouenzé presqu’en ruine

Note utilisateur:  / 0

Le marché Soukissa, l’un des symboles qui font la fierté du cinquième arrondissement de Brazzaville, Ouenzé, est aujourd’hui presque détruit et les usagers exposés au danger. Son toit s’affaisse progressivement; une partie s’est même totalement effondrée. Certains commerçants vendent à ciel ouvert, d’autres contraints de se courber pour bien circuler d’un couloir à un autre. Il en est de même pour les clients. On enregistre parfois des cas de blessures de gens qui s’en prennent aux pauvres vendeurs. A cause de son état actuel, le marché est de moins en moins fréquenté.  Aucune mesure urgente n’est prise pour le réhabiliter. La municipalité de Brazzaville continue de prélever allègrement les taxes, se plaignent les vendeurs.

Grève des agents du ministère des Hydrocarbures

Note utilisateur:  / 0

Encore une grève! Elle secoue le ministère des Hydrocarbures et a été lancée jeudi 19 juillet 2018 sur toute l’étendue du territoire. Les travailleurs en ont décidé ainsi à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire tenue dans la salle de conférence du siège de leur ministère situé Rond-point de la République (ex-CCF). C’est le seul moyen qu’ils disent avoir trouvé pour se faire entendre. Ils reprochent à la tutelle la non-prise en compte de leurs revendications.


Arrêtés, les co-auteurs du rapt d’une adolescente à Nkombo-Matari

Note utilisateur:  / 0

Les populations de Nkombo-Matari, quartier de l’arrondissement 9 Djiri, à Brazzaville,  se disent soulagées. Et pour cause: les bandits armés qui avaient enlevé la petite Jucasse le 13 juillet dernier alors que, avec son frère, elle partait recharger le crédit mobile de leur maman (lire notre coup d’œil du mardi 17 juillet 2018), ont été arrêtés par les services de police qui s’étaient mis en branle. L’enquête a abouti à l’arrestation de cinq personnes membres d’une  branche appelée ‘’Les terribles’’ de l’écurie ‘’Les Américains’’ qui sont la terreur des populations des quartiers Kahounga, Nkombo-Matari, Le Bled et Domaine. Leur arrestation intervient après la découverte de Jucasse qui a affirmé avoir été conduite dans une maison inhabitée au quartier Kahounga  où elle a été l’objet d’un viol collectif avant d’être abandonnée. Jucasse ayant reconnu l’un des criminels, la suite est allée bien vite. Mais dix autres complices ayant participé au rapt et au viol sont toujours en cavale.  

Informations supplémentaires