Coup d'oeil en biais

Arrêtés, les braqueurs d’une boucherie, à Moukoundzi-Ngouaka!

Note utilisateur:  / 0

 

Curieux braquages que ceux perpétrés, ces derniers temps, à Moukounzi-Ngouaka, un quartier de l’arrondissement 1 Makélékélé, à Brazzaville. Ils suscitaient beaucoup d’interrogations. Après le braquage d’un conteneur, dans la rue Goma-Tsétsé, non loin de l’arrêt «Tostao», le 7 juillet dernier, un autre groupe de bandits a fait irruption, dans la nuit de mercredi 20 au jeudi 21 juillet 2011, dans la même rue, pour voler, cette fois, dans une boucherie. Ils s’y sont pénétrés, mais ils se sont intéressés à un passant qu’ils n’ont pas eu du mal à maîtriser, avant de lui ravir son argent. En prenant la fuite, le passant a alerté le quartier. Pris de panique,  les malfrats ont pris, également, la poudre d’escampette. Le lendemain, le passant est revenu indiquer au propriétaire de la boucherie, le signalement d’un des malfrats, une jeune dame vivant non loin de là. Appréhendée par des militaires, elle a trahi le reste du groupe, notamment son concubin, qui est sous les verrous. Mais, le troisième serait encore en fuite.

 

Six tués et vingt blessés sur la route nationale n°1

Note utilisateur:  / 0

 

Un camion de transport de voyageurs et marchandises, immatriculé 089H12, en provenance de Brazzaville, n’a pas atteint la ville de Kindamba, une localité du département du Pool, dans l’après-midi du vendredi 22 juillet 2011. Il s’est, en effet, renversé au village Siassia, sur la route nationale n°1. Le bilan est lourd: au moins six tués sur place, et vingt autres passagers blessés,  plus ou moins gravement. Les rescapés sont formels: le chauffeur, pourtant en état d’ivresse, avait promis dépasser tous les véhicules qui l’avaient devancé. Le véhicule roulait, donc, à tombeau ouvert. L’imprudent chauffeur a fini par perdre la maîtrise du volant, le camion a basculé contre les garde-fous et a fait tonneau. Six passagers y ont trouvé la mort et les nombreux blessés, secourus par les agents de la force publique postés à Makana, ont été transportés à Brazzaville, au C.h.u, pour certains, à l’hôpital de base de Makélékélé, pour d’autres. Quant au chauffeur, sorti indemne, il a pris la fuite. Trop, c’est trop! Les pouvoirs publics devraient réagir vigoureusement pour lutter contre les excès de vitesse sur les routes.

 

Braquage spectaculaire au passage à niveau du C.f.c.o à Kinkembo

Note utilisateur:  / 0

 

La scène s’est déroulée à deux kilomètres de la gare de Kinkembo, dans le district de Mindouli, le mercredi 13 juillet 2011. Un convoi de dix camions, venant de Louteté, dans le département de la Bouenza, pour Brazzaville,  a été attaqué par six bandits armés et cagoulés, entre 7h et 8h du matin. Les bandits ont procédé par des tirs de sommation pour intimider et obliger le convoi à s’immobiliser. Une somme importante d’argent et plusieurs appareils de téléphone portables ont été emportés. C’est vers 9h que le quartier général de l’opération  Kimia, basé à Mindouli, a été alerté. Une intervention a été dépêchée sur les lieux. Mais, après avoir opéré sans être inquiétés, les braqueurs se sont volatilisés dans la nature, avec leur butin. Fait curieux: ce braquage a eu lieu à la périphérie de Kinkembo, au moment où se déroulait, dans ce village qui est en même temps une gare du C.f.c.o, la dernière phase de l’opération de ramassage des armes de guerre (par achat) détenues encore par les ex-miliciens. Cette deuxième phase de ramassage des armes avait été lancée, officiellement, à Kinkala, chef-lieu du département du Pool, le 24 juin dernier. Ce récent acte de banditisme devait emmener les autorités politico-administratives et militaires à renforcer les mesures déjà prises sur la consolidation du processus de paix dans le département du Pool, qui se prépare à lancer le programme de municipalisation accélérée, à partir du mois d’août prochain.

 

Le Congo-Brazzaville dans le top 5 des pays africains importateurs de champagne

Note utilisateur:  / 0

Selon un classement publié par le magazine Jeune Afrique, dans son numéro n°2635 du 10 au 16 juillet 2011, le Congo-Brazzaville figure en cinquième place dans le top 5 des pays africains importateurs de champagne, avec 151.000 bouteilles importées en 2010. Notre pays vient ainsi après le Nigéria (593.000 bouteilles), l’Afrique du Sud (384.000), le Maroc (273.000) et la Côte d’Ivoire (161.000). Alors que les médicaments les plus courants manquent cruellement dans ses dispensaires et ses hôpitaux,  qu’à son C.h.u, les malades sont transportés au dos, pour accéder aux étages parce que les ascenseurs sont éternellement en panne, que de nombreux quartiers de ses deux principales villes, Brazzaville et Pointe-Noire, n’ont pas accès à l’eau potable courante, le Congo voit sa classe bourgeoise faire couler le champagne à flot. Boisson de prestige dont le prix d’une bouteille de grande marque peut atteindre cinq fois le salaire d’un fonctionnaire moyen, le champagne meuble, par un irrésistible effet de mimétisme, les tables de la classe bourgeoise, à chaque occasion de rencontre ou de fête. Tant que l’or noir coulera à flot, le champagne aussi!

Le ministre Pierre Mabiala ne badine pas avec la défense du domaine public

Note utilisateur:  / 0

Pour avoir favorisé la coupe frauduleuse des eucalyptus dans le massif de Hinda (département du Kouilou), deux directeurs départementaux relevant de la tutelle du Ministère des affaires foncières viennent d’être relevés de leurs fonctions, à Pointe-Noire. En effet, en séjour de travail dans la capitale économique, cette semaine, le ministre Pierre Mabiala a limogé Jean-Pierre Mombo Nzaou de son poste de directeur départemental du domaine public de Pointe-Noire et Alphonse Mouanga, directeur inter-départemental des affaires foncières, du cadastre et de la topographie Pointe-Noire/Kouilou. Les deux hauts-fonctionnaires, nommés par le ministre Mabiala,  lorsqu’il avait pris le portefeuille des affaires foncières, ne sont pas encore remplacés.

Informations supplémentaires