Coup d'oeil en biais

Lutte contre les opérateurs économiques véreux: une liste noire prête à être publiée

Note utilisateur:  / 0

La commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude menace de publier une liste d’opérateurs économiques véreux, qui n’ont pas réalisé les travaux rentrant dans le cadre de la municipalisation accélérée, mais qui ont abandonné les chantiers, alors qu’ils avaient perçu la plus grande partie des financements. Ces opérateurs économiques seraient bien identifiés. En général, ce sont les mêmes qui ont échoué dans un département, mais qui, curieusement, se sont vus attribuer d’autres marchés dans d’autres départements qu’ils ont, malheureusement, abandonnés ou n’ont pas connu un début d’exécution. S’ils ne restituent pas l’argent perçu, leurs dossiers seront transmis à la justice. La commission nationale de lutte contre la corruption, la concussion et la fraude est déterminée à aller jusqu’au bout de son action, dans le cadre de ses missions. Pourvu que ce ne soit pas un effet d’annonce. L’opinion observe.

Deux Nigérians trafiquants de cocaïne arrêtés à l’aéroport international de Brazzaville

Note utilisateur:  / 0

La police a mis la main, vendredi 14 octobre 2011, à l’aéroport international Maya-Maya, sur deux ressortissants nigérians, au moment de leur débarquement à Brazzaville. Ils avaient sur eux 10 kg de cocaïne, sous forme de 68 boulettes de cocaïne qu’ils avaient avalées. Ces 68 boulettes de 10 kg, au total, représenteraient une valeur de plus de 60 millions de francs Cfa. Quatre autres membres du groupe, également sans papiers, ont réussi à prendre la fuite, au moment des contrôles de police. Les deux Nigérians arrêtés seront présentés devant le procureur de la République. Ils croyaient que l’aéroport congolais était toujours une passoire, malheureusement, ils sont tombés dans les mailles du filet de la police. En tout cas, les services de police ont fait un bon boulot.

Avis de recherche: le commissariat de police de Mfilou innove

Note utilisateur:  / 0

La police congolaise n’a pas l’habitude de lancer des avis de recherche, avec photo à l’appui. Mais, le commissariat d’arrondissement de Mfilou a innové, en empruntant la méthode plutôt courante dans des pays comme les Etats-Unis d’Amérique. En effet, les photos des criminels recherchés, sont placardées sur un tableau, devant le commissariat. On en a compté 43, cette semaine. Il s’agit des malfrats qui opèrent dans les quartiers de Mfilou. Ces bandits ont été arrêtés soit lors des patrouilles de routine, soit grâce aux dénonciations des victimes de leurs actes crapuleux. Certains ont été, déjà, déférés à la maison d’arrêt, d’autres, par contre, ont été élargis, pour avoir réglé leurs litiges à l’amiable avec les plaignants. La population de Mfilou est invitée à fournir des renseignements sur l’identité d’autres bandits. Il y va de leur propre sécurité, lui dit la police.

Les maraîchers de Talangai en voie d’être rétablis dans leurs droits

Note utilisateur:  / 0

L’administrateur-maire de Talangai, Privat Ndeké, a mis à exécution sa menace de démolir les habitations construites, illégalement, dans la ceinture maraîchère de Talangai, classée d’utilité publique. Les propriétaires de ces maisons avaient un délai d’un mois pour déguerpir. Mais, d’autres ont continué de construire, tranquillement, leurs maisons, sans craindre leur démolition. Vendredi dernier, ils ont été surpris par la fermeté de l’administrateur-maire, qu’accompagnait le député-maire Hugues Ngouolondélé. Des maisons ont volé en éclats. Ces habitants n’avaient que leurs yeux pour…

Comment réduire le taux de criminalité à Makotipoko?

Note utilisateur:  / 0

François Nsouini, secrétaire général de la sous-préfecture de Makotipoko, dans le département des Plateaux, où deux meurtres ont été enregistrés, en l’espace d’une semaine, y a répondu, dernièrement, sur les antennes de Radio-Congo. Il a appelé le gouvernement à augmenter les effectifs de la force publique (gendarmerie et police), avec des moyens de répression. Il faut dire qu’en général, certaines circonscriptions du département des Plateaux ont le taux le plus élevé de criminalité dans le pays. Des actes crapuleux sont, souvent, commis sur les personnes du troisième âge, accusées de sorcellerie. Un phénomène qui persiste.

Informations supplémentaires