Coup d'oeil en biais

Un minibus de transport public se renverse à l’entrée du pont du Djoué, à Brazzaville

Note utilisateur:  / 0

L’accident s’est produit, dimanche 5 février 2012, vers 16h. Le minibus, de marque Toyota Hiace, qui serait en provenance de Boko, avait à son bord plusieurs passagers et des bagages. Mais, après avoir franchi,  à vive allure,  un  ralentisseur, situé à une cinquantaine de mètres du pont, le chauffeur aurait, totalement, perdu le contrôle du véhicule et s’est laissé aller. Le véhicule a alors fait tonneau, juste entre l’ancien pont et le nouveau. Dieu merci, on ne déplore aucun mort, sinon que des blessés, transportés à l’hôpital de Makélékélé. Le conducteur était introuvable pendant qu’on les acheminait à l’hôpital.

De nouveau, le papier comme emballage

Note utilisateur:  / 0

L’interdiction de l’usage des sacs et emballages en plastique, a de nouveau, remis le papier en vedette, comme moyen d’emballage, dans les marchés. Les vieux journaux sont, de nouveaux, recherchés. A cette allure, il faut craindre que les archives en support papier, dans les administrations comme dans d’autres services, les anciens cahiers d’élèves, etc, ne passent à la trappe, dans les marchés. Certains observateurs regrettent, déjà que le papier imprimé serve d’emballage pour les aliments, car il contient du plomb nuisible à la santé. Mais, l’on constate, aussi, que les idées ne manquent pas. Les paniers reviennent, de nouveau, à la mode et il y a, déjà, des sachets en tissu ou en papier.

Il se blesse en tombant d’un palmier

Note utilisateur:  / 0

La soixantaine passée, Robert M, veilleur de son état, est tombé d’un palmier à huile, la semaine dernière, chez lui, au quartier Mahité, dans le septième arrondissement de Brazzaville. Il y était monté pour cueillir un régime de noix. Trahi par sa ceinture de sécurité traditionnelle, il a, malheureusement, fait une chute libre qui l’a blessé au bras, puisqu’il était tombé sur des pierres. Il paraît qu’il a renoncé de remonter un jour sur un palmier.

La police toujours aux trousses des criminels voleurs et braqueurs

Note utilisateur:  / 0

Dix-neuf présumés braqueurs ont été mis hors d’état de nuire et présentés à la presse, mardi 31 janvier 2012. La plupart de ces malfrats sont originaires de la République Démocratique du Congo. Selon le porte-parole de la police, ils utilisent des armes blanches, en pleine journée, et s’attaquent à n’importe qui, procédant au dépouillement, au racket et même à des violences physiques. Face au phénomène de criminalité qui se développe dans la ville-capitale, les services de police ont décidé de montrer au public les criminels braqueurs et autres bandits de grand chemin qui sèment la terreur dans les familles (agressions avec armes blanches, rackets, violences et voie de fait). A Kinshasa, la capitale du Congo voisin, ces bandits sont appelés «Kuluna», un phénomène qui dénote une véritable déchéance de la sécurité publique, dans les quartiers populaires. Brazzaville a décidé de frapper fort, pour éviter la contagion.

Des salaires amputés à près de 2600 fonctionnaires

Note utilisateur:  / 0

Près de 2600 fonctionnaires de l’Etat ont vu leurs salaires coupés, lors de la paye du mois de janvier 2012. Et pour cause, certains sont supposés être déjà à la retraite. D’autres partiront, mais un peu plus tard. Enfin, il y a le groupe de ceux qui ont bénéficié de la prolongation accordée par le Ministère de la fonction publique et de la réforme de l’Etat. Ces derniers sont soumis à un contrôle. Pour rétablir leurs salaires, ces agents doivent fournir un dossier comprenant une demande manuscrite, une photocopie de l’acte de naissance et une prolongation, pour ceux ayant bénéficié de cette faveur, le tout adressé au directeur général du contrôle budgétaire. Mais beaucoup d’entre eux sont, plutôt, victimes de la rapidité avec laquelle la mesure est appliquée, puisque certains ne prennent la retraite que dans neuf, huit ou sept mois. Pour tous ceux là, sachant que lorsque le salaire est coupé, son rétablissement est un véritable parcours du combattant.

Informations supplémentaires