Coup d'oeil en biais

Un homme a été trouvé mort au salon de sa maison à Mfilou

Note utilisateur:  / 0

Un drame s’est produit à Mfilou, le septième arrondissement de Brazzaville, vers la zone montagneuse située derrière la mairie. Un homme a été trouvé mort, dans une mare de sang, le matin du lundi 2 janvier 2012, dans le salon de sa maison, où il suivait la télévision, jusqu’à une heure tardive de la nuit. En sortant de leurs chambres à coucher, les autres occupants de la maison n’ont eu qu’à découvrir l’horrible drame. La victime aurait été poignardée, au niveau du cou. Et une partie de la grille de la fenêtre de la maison était arrachée, alors que le téléviseur a été volé. Assassinat crapuleux ou suicide? En tout cas, on se perd en conjectures.

Un taxi termine sa course dans un caniveau: six blessés graves!

Note utilisateur:  / 0

Six blessés graves, tel est le bilan de l’accident d’un taxi qui a terminé sa course dans un caniveau, à Massengo (banlieue Nord de Brazzaville), au niveau de l’arrêt Bongo-Nouara, sur la route nationale n°2, mardi 3 janvier 2012. Excès de vitesse ou défaillance du système de frein, les témoignages des passants ne sont pas unanimes sur l’origine de cet accident qui a failli dévorer des innocents.

Un prévenu trouve la mort à la Maison d’arrêt de Brazzaville

Note utilisateur:  / 0

Un homme a trouvé la mort, lundi 26 décembre 2011, à la Maison d’arrêt de Brazzaville, à la suite, semble-t-il,  des  mauvaises conditions dans lesquelles il était détenu, pendant son incarcération qui a duré plusieurs mois sans être jugé. Selon des témoins, ce serait un prévenu pas comme les autres, puisqu’il est, curieusement, le parent d’une personnalité du pouvoir. La nouvelle de sa mort aurait provoqué la division au sein de sa famille. Par ailleurs, on a appris, mercredi 28 décembre, l’interpellation, par les services de renseignements, du lieutenant Pierre Ngambou, aide de camp de l’ancien ministre Mathias Dzon, aujourd’hui à l’opposition. Interrogé, il a été remis en liberté. Mais, les rumeurs courent les rues et sur Internet, sur la volonté du pouvoir de chercher à savoir si la bravade du ministre André Okombi-Salissa, président coordonateur du C.a.d.d-M.j, n’a pas de lien avec l’ancien ministre des finances.

Et toujours concernant l’hippopotame du Djoué, Maurel Kiwounzou veut réunir les sages

Note utilisateur:  / 0

Décidément, l’administrateur-maire de Makélékélé, Maurice Maurel Kiwounzou, est un maire qui étonne, parfois, par ses initiatives. Il a sa solution pour mettre fin aux apparitions de l’hippopotame-tueur du Djoué. S’adressant à la population, dimanche dernier, il a dit que le chef du village ne voit pas le diable. Puis, il lui a demandé de garder le calme et de vaquer à ses occupations. Selon lui, la solution viendrait de l’implication des sages. Il compte les réunir, à la fin des fêtes de fin d’année, pour qu’ils parlent à cet hippopotame, en faisant des prières incantatoires. C’est comme cela que ça se passe dans nos traditions, a-t-il rappelé. Et vous verrez que l’hippopotame ne va plus faire des apparitions, a-t-il dit. Bref, disons que si les pouvoirs publics commencent à recourir à la prière traditionnelle pour régler des questions de sécurité publique, il y a lieu de s’interroger. Mais, attendons  voir.

Et revoilà l’hippopotame-tueur du Djoué: un militaire est sa dernière victime!

Note utilisateur:  / 0

L’hippopotame-tueur du Djoué continue de semer la terreur, en interdisant toute présence humaine dans sa zone. Après le jeune de 20 ans, dimanche 25 décembre, vers Mbimi, ce pachyderme  a encore tué, l’après-midi du lundi 26 décembre 2011, vers Agri-Congo. Une façon de tourner en dérision la force publique, qui a lancé un avis de recherche contre lui? En tout cas, vingt-quatre heures après l’ordre donné à la police et la gendarmerie de l’éliminer, il a tué un militaire, comme pour narguer la force publique, disent les humoristes. Ce dernier se baignait, lorsqu’a surgit l’hippopotame. Le corps du militaire aurait été retrouvé, mardi 27 décembre, mais sans les organes génitaux. Cela suffit pour relancer le débat sur la vraie nature de ce pachyderme.  Serait-ce un vrai hippopotame? Les gens en doutent, désormais, d’autant plus que l’hippopotame est un mammifère se nourrissant d’herbes fraîches. Plus que jamais, il y a lieu de tout faire pour l’éliminer, car la population est sous l’angoisse et la peur.

Informations supplémentaires