Coup d'oeil en biais

Baccalauréat 2019 : confusion au lycée de Mbounda

Note utilisateur:  / 0

Le nouveau préfet du Niari, Baron Frédéric Bouzock, n’a pas eu de chance pour sa première activité après son installation officielle. Mardi 18 juin, il devait lancer les épreuves écrites du baccalauréat général, session de juin 2019, au lycée d’excellence de Mbounda. Il n’a pu le faire: la malle qui était dans la salle d’examen ne contenait que les sujets d’EPS et non ceux de mathématiques comme prévu! Dans la confusion, il s’est donc déporté au centre de l’école primaire Marcel Ongombé, l’un des huit centres retenus dans la troisième ville du pays. Comment expliquer cette confusion des épreuves? On se perd en conjectures.


Coup de balai demandé

Note utilisateur:  / 0

A l’émission Grand débat de Vox TV consacrée au bilan de la Conférence nationale souveraine de 1991, les invités ont glissé sur le chemin de la nécessaire rupture avec la mauvaise gouvernance. Le plus critique n’est pas celui que les télespectateurs attendaient. Très bouillant et le verbe acerbe, un membre du Pct a, ni plus ni moins, suggéré implicitement au Président Denis Sassou Nguesso de couper les branches mortes au sein de son entourage: Gouvernement ou administration, et de ne garder que celles qui conservent assez de crédibilité pour obtenir l’adhésion de l’opinion à dex ans de la présidentielle. «Il faut un coup de pied dans la fourmilière», a conclu ce membre qui garde toujours son franc-parler.

Sourires et inquiétudes chez les vacataires et volontaires du Kouilou

Note utilisateur:  / 0

La misère a tellement gagné le pays que le Gouvernement n’arrive plus à faire face au fonctionnement de certaines structures d’Etat. Dans le département du Kouilou, pendant plusieurs années les vacataires et volontaires de l’enseignement et de la santé n’étaient pas rétribués. Le Conseil départemental vient de leur  verser trois mois de primes forfaitaires. Ce geste leur a apporté sourire, mais aussi inquiétude. Sourire du fait que ces primes vont les aider un tant soit peu à souffler. Inquiétudes aussi parce qu’ils ne savent pas si le Conseil continuera de voler à leur secours. Que fait le Gouvernement?

Mystère après la découverte d’un cadavre au bord du CHU

Note utilisateur:  / 0

Un homme a été retrouvé mort par des passants lundi 17 juin 2019 à Brazzaville. Le cadavre reposait tout au fond des fleurs ornant le mur du Centre hospitalier et universitaire (CHU-B), boulevard Lyautey, en face du siège de La Semaine Africaine. Les circonstances du drame sont encore très floues. Selon des témoignages, l’infortuné souffrait de troubles mentaux. Son corps a été déposé à la morgue municipale.


Distributeurs de la mort à l’oreille dure

Note utilisateur:  / 0

La vente des produits impropres à la consommation ne s’arrête pas dans le pays, bien au contraire. Des commerçants véreux tournent en dérision les pouvoirs publics en mettant sur le marché des produits nocifs pour la santé. Tel celui qui a été pris la main dans le sac vendredi dernier. Il a transformé en dépôt de produits périmés de toutes sortes un immeuble situé rue Paul Kamba, à Poto-Poto, le troisième arrondissement de Brazzaville. Ce dépôt illégal, appartenant à un étranger, a été purement et simplement fermé, et la marchandise saisie par les services habilités du ministère du Commerce sera incinérée sans autre forme de procès.

Informations supplémentaires