Coup d'oeil en biais

Les vendeurs du marché Bourreau ne savent plus sur quel pied danser

Note utilisateur:  / 0

Vendeurs et vendeuses du marché Bourreau, à Makélékélé, le premier arrondissement de Brazzaville, se plaignent des tracasseries dont ils sont l’objet au moment de réceptionner les colis de camions transporteurs provenant de l’intérieur du pays. Ils se disent victimes d’une caste d’agents publics. Aucun colis ne peut leur échapper. Ils prélèvent sur chaque colis des taxes bizarres, en marge de celles que s’octroie le Comité du marché, prétendument pour l’assainissement du marché. Il ne faut plus s’étonner que des denrées locales coûtent à présent les yeux de la tête!

Le privé dans la santé : la pagaille?

Note utilisateur:  / 0

On dit qu’il règne une pagaille dans le secteur privé de santé publique. Pour l’essentiel, il serait géré par des hors-la-loi. Les autorités tentent de faire respecter la réglementation en matière d’ouverture et de contrôle des établissements de santé privés. Ainsi, une pancarte accrochée au mur de la clinique privée Netcar située Boulevard Lyautey, non loin du CHU de Brazzaville, indique que ce cabinet médical est «fermé pour exercice illégal de la médecine».

Détournement de fonds à la CRF : la Justice va enfin réagir

Note utilisateur:  / 0

A la suite d’un contrôle d’Etat à la Caisse de retraite des fonctionnaires (CRF), il avait été constaté une évasion financière de l’ordre de 9 milliards de francs CFA destinés à payer deux mois, disait-on, de pension. On apprend qu’au début de ce mois, la DGST qui planche sur le dossier a placé en détention trois hauts cadres de cette Caisse. Ils seraient écroués à la Maison d’arrêt de Brazzaville. A l’époque des faits, le ministre Émile Ouosso occupait le portefeuille du Travail et de la Sécurité sociale. Il a toujours soutenu que la CRF jouit d’une autonomie de gestion administrative et financière, et nié toute implication dans la disparition de ces fonds. Reste à la justice à débrouiller l’écheveau de cette affaire.

A Dolisie : exigence d’immatriculation pour les cyclomoteurs

Note utilisateur:  / 0

Désormais, les propriétaires de bicyclettes et tricycles à moteur sont astreints à être équipés d’une plaque d’immatriculation pour circuler  à Dolisie, la troisième ville du Congo. Il sera ainsi facile, pour les agents de la circulation routière, d’identifier et de contrôler les conducteurs de ces moyens de locomotion qui ont la réputation de rouler plus vite que les automobilistes. Ils sont accusés d’être impliqués dans les trois quarts des accidents enregistrés dans la ville et les localités environnantes. Bonne décision, mais qu’en sera-t-il de l’application?


Ramassage des armes : «Nul n’est sensé ignorer la loi»

Note utilisateur:  / 0

C’est dans cet esprit, peut-on dire, que le président Denis Sassou Nguesso a mis en garde tout détenteur d’arme de guerre à la fin du  processus de ramassage des engins de mort dans le département du Pool. Il l’a dit fermement mercredi 31 octobre dernier aux sages et notabilités du Niari et de la Cuvette, à Oyo où il a séjourné pendant une semaine environ. Malheureusement, dans le passé, sa parole n’a pas eu plus d’effet. D’aucuns avancent que des armes circulent également entre des mains inexpertes à Brazzaville et dans d’autres départements du pays. Que partout, la loi agisse et sévisse!


Informations supplémentaires