Coup d'oeil en biais

Une érosion en devenir non loin de l’Université Libre du Congo

Note utilisateur:  / 0

Décidément, les érosions vont faire beaucoup de malheureux à Brazzaville. Au quartier la Glaciaire, à Bacongo, elles ont emporté un collecteur non loin de l’Université Libre du Congo (ULC). Dans leur furie, les eaux de pluie dérivent et débouchent maintenant sur l’impasse permettant d’accéder à l’avenue De Brazza. Cette impasse se dégrade considérablement.

Tapage et bruit renaissent devant le ministère des Finances

Note utilisateur:  / 0

L’accalmie n’aura été de courte durée. Le concert de casseroles revient au centre-ville avec les expropriés non encore indemnisés de Kintélé. Sur leurs terrains trône le gigantesque Complexe omnisport qui avait été le site des 11es Jeux africains en 2015. Chants, cris stridents,  du tintamarre pour décider les pouvoirs publics à ouvrir grandes les oreilles et à entendre leurs supplications, sous le regard de la Police qui joue le jeu de la démocratie en laissant s’exprimer ces laissés-pour-compte de la République.


Le Gouvernement et les syndicats des enseignants en pourparlers

Note utilisateur:  / 0

L’intersyndicale de l’éducation nationale s’est concertée avec le Gouvernement sur les problèmes que rencontrent les enseignants. Cette rencontre a été présidée par Antoine Thomas Nicéphore Fylla de Saint-Eudes, ministre de l’Enseignement technique et professionnel dans son cabinet à Brazzaville, le 9 décembre. Les syndicats menaçaient d’entrer en grève sans réponses concrètes.



Les marchés de Brazzaville : l’ambiance des fêtes n’y est pas encore

Note utilisateur:  / 0

A deux semaines des festivités de fin d’année, les marchés ne connaissent pas toujours l’engouement de saison. Les étals, les boutiques et même les supermarchés au centre-ville ne sont pas envahis par les acheteurs, même si les jouets et d’autres articles sont déjà présents. Dans des marchés les couloirs sont encore très aérés et peu encombrés.


La société civile veut en savoir plus sur la dette publique

Note utilisateur:  / 0

La plateforme dette et développement a réuni ses membres à Brazzaville, le 10 décembre dernier pour se faire entendre auprès des pouvoirs publics sur l’accord signé entre le Gouvernement et le Fonds monétaire international. Le débat a permis d’avoir des éléments d’un plan d’action pour obtenir des pouvoirs publics et des partenaires au développement la garantie pour l’implication effective des organisations de la société civile dans le dispositif de suivi de la dette.

Informations supplémentaires