Coup d'oeil en biais

La foudre, meurtrière, a tué quatre personnes dans la Cuvette

Note utilisateur:  / 0

Dans le département de la Cuvette, les grandes pluies de ces derniers jours étaient précédées par des foudres. Celles-ci ont été meurtrières, car quatre personnes en ont été victimes. D’abord A Oyo, où trois personnes ont été foudroyées à mort. Ensuite, à Pickounda où une femme, d’un âge avancé, s’est couchée, définitivement, le vendredi 14 mai. Les habitants de la Cuvette voient dans ces pluies exceptionnelles devancées par la foudre, la main de puissances maléfiques de la part de personnes soupçonnées d’être des sorciers.

Trois morts et des blessés graves, dans un accident de route à Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0

Nous ne le dirons jamais assez. Le retour d’enterrement est un moment de folie. Qui l’arrêtera? Jeudi 19 mai 2011, un minibus immatriculé 538 SM 6, de retour d’un enterrement au cimetière Vindoulou, à Pointe-Noire, roulait à vive allure sur la descente de Mongo-Nkamba. Arrivé à hauteur de la station Puma, il a heurté un taxi en stationnement, avant de percuter un minibus venant en sens inverse. Le chauffeur et deux femmes se trouvant dans la cabine sont morts de leurs blessures, à l’hôpital Adolphe Sicé. Plusieurs blessés ont été enregistrés. C’est le prix inutile de la folie au volant, quand on revient d’un enterrement! Qu’en pensez-vous? Il faut que ça change.

Un ressortissant rwandais blesse sa concubine à Oyo, à l’aide d’une arme blanche

Note utilisateur:  / 0

Des voyageurs en provenance d’Oyo, dans le département de la Cuvette, ont signalé un acte atroce perpétré par un ressortissant rwandais, dans cette localité. Pour un motif non révélé, celui-ci a blessé, samedi 14 mai dernier, à coups de couteau, sa concubine, originaire de la République Démocratique du Congo, avec qui il a eu, pourtant, un enfant. Après son forfait, l’agresseur a pris la poudre d’escampette avec un autre compatriote. La gendarmerie devrait ouvrir une enquête et mettre la main sur lui.

Ils ont détruit l’école de leur village pour assouvir leur colère

Note utilisateur:  / 0

Ainsi se sont comportés, le lundi 9 mai dernier, des habitants du village Inga, situé à 108 km au Nord de Brazzaville, la capitale congolaise, sur la route nationale n°2. En effet, des inciviques ont démoli un bâtiment abritant trois salles de classe et arraché les tableaux. Ce serait, tout simplement, pour manifester leur colère contre l’élection du nouveau président du comité du village, que ces habitants inciviques auraient agi ainsi. Ils ont donc procédé au pillage en règle de l’école du village. A cause de cela, les 396 élèves de leur école et les 4 enseignants, dont 3 femmes, étaient en vacances forcées. Pour terminer l’année scolaire, les autorités nationales ont décidé de squatter les locaux des églises de réveil, où les cours ont repris, lundi 23 mai. Les enseignants y seront relogés, également. Mais, quel sort pour les vandales?

Un contrebandier chinois bientôt devant le juge à Brazzaville!

Note utilisateur:  / 0

Dans cette même rubrique, on a fait l’écho, il y a quelques semaines, de l’arrestation, le 22 janvier dernier, d’un contrebandier chinois, âgé de 35 ans, à l’aéroport international Maya-Maya, à Brazzaville, trouvé en possession de défenses d’éléphants et divers objets en ivoire. Aussitôt, il fut remis, par la brigade des eaux et forêts, à la gendarmerie. Eh bien, il doit comparaître, mercredi 25 mai 2011, devant le juge de la deuxième chambre correctionnelle du tribunal de grande instance de Brazzaville. Que risque-t-il, s’il est jugé coupable? Jusqu’à 5 ans d’emprisonnement ferme et une amende pouvant atteindre 5 millions de francs Cfa. En tout cas, même en silence, le projet d’appui à l’application de la loi sur la faune sauvage travaille.

Informations supplémentaires