Coup d'oeil en biais

Infox et rumeurs de fuites d’épreuves du bac prises au sérieux

Note utilisateur:  / 0

Quelques jours avant le baccalauréat général au Congo, Facebook s’est enflammé à la suite de la publication d’un article largement partagé dans lequel une source anonyme affirmait qu’il y avait fuite de certaines épreuves. Elle aurait toutefois été prise au sérieux, puisqu’une autre source bien informée affirme, à son tour, que du côté des organisateurs tout a été mis en oeuvre pour remplacer les épreuves qui auraient fuité, et procéder en un temps record au dispatching sur toute l’étendue du territoire national. Le jour J, des candidats qui avaient misé sur «les faux sujets» s’en sont mordu les doigts.

Un jeune homme poignardé pour avoir volé un sac à main

Note utilisateur:  / 0

La scène s’est passée à Pointe-Noire, affirme le journal en ligne Echos du Congo. Un jeune homme a cru bon de subtiliser le sac à main d’une femme qui passait son chemin au marché Tié-Tié, dans le troisième arrondissement de la capitale économique congolaise. Mal lui en a pris, car des témoins lui ont fait la chasse et l’ont poignardé à l’abdomen avant de prendre la fuite, à leur tour. La police judiciaire aurait pris la double affaire en main.

Il fait marche arrière, percute un poteau, lampadaire arraché

Note utilisateur:  / 0

Un véhicule de marque Toyota-Hilux, appartenant à la police  et conduit par un jeune sous-officier, a percuté un poteau du réseau électrique public de la société Energie et électricité du Congo (E2C). Le chauffeur tentait une manœuvre de marche-arrière. Bilan: câble et lampadaire arrachés. Au grand dam des ménages connectés à ce câble, privés subitement de courant électrique. L’accident s’est produit mardi 18 juin vers 16h, au quartier OCH de Moungali 3, en face de la Poissonnerie du rail.

Le syndicat CSTC d’Agri-Congo réclame une nouvelle équipe dirigeante

Note utilisateur:  / 0

Dix-huit mois sans salaire et d’autres encours sociaux: c’est la situation des agents d’Agri-Congo, un institut d’appui au développement crée en 1986. Aujourd’hui, ils crient leur ras-le-bol et réclament le départ sans autre forme de procès de l’actuel directeur général de la structure, à qui ils reprochent une gestion chaotique sans précédent. Dans une déclaration publiée au terme d’une assemblée générale ordinaire tenue le 18 juin 2019 à Brazzaville, la section syndicale de la Confédération syndicale des travailleurs du Congo (CSTC) d’Agri-Congo demande au ministre d’Etat chargé de l’agriculture, la nomination «d’un cadre compétent, capable de redonner un nouveau souffle à Agri-Congo en harmonie avec le Programme national de développement (PND)» , ainsi que la  «réalisation d’un audit financier et technique sur les quinze dernières années (mars 2004 à juin 2019) de gestion d’Agri-Congo».


Un 18 juin sanglant pour des candidats au baccalauréat à Brazzaville

Note utilisateur:  / 0

Le premier jour du baccalauréat, mardi 18 juin 2019, a failli tourner  au drame pour quelques candidats de la zone nord de Brazzaville qui se rendaient à leur centre d’examen. Leur minibus a fait une sortie de route et s’est renversé brusquement dans un caniveau, au niveau de l’arrêt Mama Mboualé, sur la deuxième sortie nord de Brazzaville. Dieu merci, l’on n’a pas  enregistré de perte humaine. Outre les candidats au bac, l’accident a fait d’autres blessés parmi les passagers. Ils ont été évacués dans un centre hospitalier. On ignore si les candidats au bac ont pu passer leurs épreuves.  


Informations supplémentaires