Coup d'oeil en biais

Mouvements sociaux, ça bouge à Brazzaville!

Note utilisateur:  / 1

Ces derniers temps, les sit-in et mouvements de mécontentement se multiplient à Brazzaville. Après les agents de la SPC (Société des pavés du Congo) abandonnés à leur triste sort, les employés d’Express Union Congo, un établissement de micro-finance, se sont mis en grève ainsi que  les journalistes pigistes des médias publics d’Etat qui ont obtenu la promesse d’obtenir un quota de recrutement, ce sont les agents des pompes funèbres et de la morgue municipale de Brazzaville qui ont manifesté mercredi 30 mai. Ils ont lancé une grève qui ne sera pas levée tant qu’ils n’auront pas été payés. Ils réclament huit mois de salaires impayés.


CFCO: un enfant écrasé par un train !

Note utilisateur:  / 1

Le train Roc roulant vers Pointe-Noire a percuté mortellement un enfant de 10 ans vendredi dernier à hauteur du PK 166 au quartier ‘’Capable’’ de Dolisie, la troisième ville du pays. L’infortuné se trouvait à proximité des rails. Déséquilibré, il serait tombé alors que le train était en marche. Sa tête a été écrasée par le convoi.

Un magistrat relevé à Sibiti

Note utilisateur:  / 0

La population réclamait, ces derniers temps, le remplacement d’un magistrat du tribunal de grande instance de Sibiti. C’est maintenant chose faite, selon Radio-Congo. En effet, des événements malheureux non élucidés ont ébranlé la population: braquages, vols, assassinats, etc. Désespérée, la population a demandé son départ,  l’accusant de libérer les braqueurs et autres malfrats qui écument impunément cette zone. Leurs doléances ont eu un écho chez les responsables de la Justice. A leur grande joie.


Les éléphants mieux protégés que les hommes à Komono?

Note utilisateur:  / 0

C’est la question que se posent aujourd’hui les habitants de certains villages du district de Komono, dans le département de la Lékoumou, comme hier leurs compatriotes des districts de la Cuvette-Ouest. A leur tour, ces populations stigmatisent avec insistance la dévastation massive et continue de leurs plantations par des éléphants qui s’approchent même des habitations. Au rythme où défilent les pachydermes, les populations craignent la famine. La présence aux alentours des villages de ces éléphants menace sérieusement leur sécurité. Les paysans sont impuissants, redoutant la répression des pouvoirs publics au cas où ils essayeraient de se débarrasser, eux-mêmes, de ces bêtes sauvages.

Au boulevard des armées, un policier agressif a failli provoquer un drame

Note utilisateur:  / 0

Un fait de société banal a failli tourner au drame, vendredi 1er juin 2018 au boulevard des armées général Alfred Raoul, à Brazzaville. Voulant procéder au contrôle des papiers de bord d’un minibus, un policier s’est heurté à la résistance du chauffeur dont il a finalement retenu le permis de conduire sans en expliquer le motif. Après un échange verbal houleux, le chauffeur a récupéré par la force son permis. Mais au moment de démarrer, le policier lui a flanqué un coup de poing qu’il a esquivé, faisant courir au bus chargé le risque d’une sortie de route.


Informations supplémentaires