Coup d'oeil en biais

Convention Lisanga se tiendra plus tôt que prévu à Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0

La Convention internationale Lisanga va réunir des dirigeants d’entreprises des pays d’Afrique et d’ailleurs. Pour les organisateurs, cette 2e édition connaitra cette année une forte participation des chefs d’entreprises belges et elle sera couplée à la 5e édition du Forum de l’entrepreneuriat de la chambre de commerce, d’industrie, d’agriculture et des métiers (CCIAM) de la ville océane qui aura pour thème «Comment promouvoir le made in Congo dans le secteur de l’agroalimentaire». Pour la 2e édition, les secteurs d’activité concernés sont l’agroalimentaire, le bois, l’environnement, le traitement des déchets, l’énergie, la pêche, l’agriculture, le numérique, la santé, l’industrie et autres. Il est prévu aussi la présentation de programmes de soutien aux entreprises financés par le Gouvernement et les bailleurs de fonds comme la Banque mondiale et l’Union européenne.

Les arrestations arbitraires dénoncées par le comité Talangaï de la Force montante congolaise

Note utilisateur:  / 0

Le comité Talangaï (6e arrondissement de Brazzaville),  de la Force montante congolaise, organisation juvénile du Parti congolais du travail (PCT), a tenu le 29 août 2019 une assemblée générale extraordinaire pour analyser la crise qui secoue cette organisation de jeunesse.  L’occasion a permis aux membres de dénoncer des injonctions dont sont victimes leurs cadres ces derniers temps, avec même des arrestations injustifiées.  Pour les membres du Comité, la paralysie de fonctionnement proviendrait du cumul des postes, un point d’achoppement et une des causes de la crise profonde qui déchire l’organisation depuis plusieurs mois.

Rupture d’électricité au rectorat de l’université Marien Ngouabi et ses alentours

Note utilisateur:  / 0

Depuis vendredi 30 août dernier, la fourniture d’électricité est interrompue au rectorat et dans les quartiers alentours, comme à l’Ecole normale supérieure (ENS), à la Scolarité centrale et au Campus. La société Energie électrique du Congo avait déjà lancé une sommation à ces services universitaires pour le payement rapide des factures impayées. Tous les services sont dans le noir.

Quand l’ex-épouse organise un guet-apens

Note utilisateur:  / 0

Le mardi 27 août dernier à 14 heures, un père de famille s’apprête à rentrer chez lui après son boulot. Il reçoit un coup de fil d’un médecin du CHU de Brazzaville lui demandant de se rendre rapidement à l’hôpital. Sur place, on lui présente une facture longue comme le bras, afférent aux frais d’accouchement de sa fille de 16 ans. Il ne savait pas leur enfant enceinte. L’ex-épouse avait tenu à le mettre en face de la triste réalité : enfant enceinte et ayant accouché, liste de frais à acquitter en néo-nathologie et... faire enterrer le bébé mort.

La cour royale dément

Note utilisateur:  / 0

Réuni le 7 août 2019 à son siège de Mbé, localité située à 150 kilomètres de Brazzaville dans le département du Pool, la cour royale a porté un démenti sous forme de mise au point rendue publique par l’un de ses membres. La cour, dit la royauté, n’est en rien mêlée au courrier discourtois adressé au chef de l’Etat en date du 9 juillet 2019. La cour indique que cette lettre discourtoise circule dans l’opinion et les milieux tékés ( Il s’agit d’une invitation discourtoise adressée au Chef de l’Eta à se rendre à Mbé pour prendre connaissance d’une proposition de sortie de crise plus pertinente que l’accord signé récemment avec le Fonds monétaire international FMI). Pour la cour royale, le caractère faux et subversif de cette correspondance est avéré, dès lors que l’examen du cachet utilisé a révélé clairement sa non–conformité au sceau royal en usage pour les correspondances et d’autres documents à la signature du roi Makoko. Un membre de la Cour aurait admis en être l’auteur et aurait demandé pardon.

Informations supplémentaires