Coup d'oeil en biais

Les présumés assassins d’un commerçant à Pointe-Noire arrêtés

Note utilisateur:  / 0

Une fois de plus, la police est créditée d’un beau travail. Elle a mis la main sur les présumés assassins d’un commerçant à Siafounou, un quartier de la capitale économique congolaise. Il s’agit d’un couple qui est passé aux aveux. Sept autres personnes composent leur réseau. Le couple affirme s’être servi d’une arme de guerre obtenue auprès d’un ex-combattant ninja. Après le forfait, ils se sont emparés du coffre-fort du commerçant qui contenait environ 2 millions de francs CFA. Ils méditent, maintenant, entre quatre murs, en attendant de pouvoir répondre, prochainement, de leur crime devant la Justice.

 

Un réchaud à pétrole dangereux cause la mort d’un nourrisson

Note utilisateur:  / 0

Effroi et stupeur à Diata, dans l’arrondissement 1 Makélékélé, à Brazzaville: le corps d’un nourrisson, une jumelle, a été découvert brûlé lundi 1er juillet 2019. Conduit au CHU, il y a trouvé la mort un jour après l’accident. Le feu était parti d’un rideau qui était au contact du réchaud à pétrole allumé par la mère. Celle-ci se serait éclipsée du domicile, abandonnant les deux enfants seuls. Le drame s’est produit en son absence et celui de son mari, qui vaquait à ses occupations.

Une colombe se pose sur un prêtre en pleine célébration de messe

Note utilisateur:  / 2

La paroisse Saint Kisito,  dans le premier arrondissement de Brazzaville, a été témoin d’un fait qui en a ému plus d’un. Le jour de la Pentecôte, une colombe s’est posée sur le célébrant de la messe de 6h30, le Père spiritain Cyriaque Mouniengué. Passant des épaules à la tête du prêtre, le pigeon a fini toute la messe dans cette position!

Nominations à l’Administration du territoire : des mécontents

Note utilisateur:  / 0

Les nominations opérées récemment au ministère de l’Intérieur suscitent des mécontentements dans les milieux des syndicats. On reproche à l’autorité habilitée d’avoir fait la part belle aux cadres issus d’autres ministères et en tenant compte des affinités politiques, au détriment des ayants-droit. Dans sa déclaration du 21 juin dernier, à l’issue d’une assemblée générale, le Syndicat  des travailleurs de l’administration du territoire (STRAT) les qualifie d’arbitraires et a exprimé son indignation.


Des escrocs aux quatre coins de la ville

Note utilisateur:  / 0

L’escroquerie a pignon sur rue dans la ville de Brazzaville. De la forme aux procédés, les adeptes du gain facile ne cessent de voler d’ingéniosité en ingéniosité pour se faire de l’argent. Lorsque vous traversez les artères de la capitale congolaise, il est fréquent de retrouver collées aux murs ou aux poteaux de l’E2C, des affiches annonçant le recrutement de personnel pour une société de la place qui parfois n’existe même pas en réalité et ce, moyennant une somme d’argent pour le dépôt du dossiers. Ces affiches ne portent aucune signature ni cachet. Attention à ne pas mordre à l’hameçon, car cette forme d’escroquerie a déjà fait des victimes!

Informations supplémentaires