Coup d'oeil en biais

Trop de bruit dans les bus

Note utilisateur:  / 1

Dans les bus de transport public, il arrive parfois que des clients soient indisposés par les propos orduriers de certains voyageurs qui n’ont dans leurs paroles de respect pour personne. Ils perturbent ceux qui méditent. Ce sont parfois des propos insensés qui troublent la quiétude. Lundi  11 juin, sur l’itinéraire Mfilou-Plateau des 15 ans, les passagers ont tenté de mettre fin à des joutes oratoires politiques ayant enflammé deux hommes qui en sont arrivés presque aux mains.

Pénurie de manioc à Kingani (Lékoumou)

Note utilisateur:  / 1

Une maladie, la mosaïque du manioc, attaque et ravage les tubercules de manioc parvenus à maturité et dessèche les boutures à Kingani, un village du district de Komono, dans le département de la Lékoumou où la présence des pachydermes est aussi signalée. L’ampleur de cette maladie aurait causé la pénurie de manioc. Les populations ont dû abandonner leurs villages pour des zones alimentairement plus hospitalières. Pour s’approvisionner en manioc, les gens sont contraints de se rendre à Nkayi. Aux dernières nouvelles, la mosaïque aurait également gagné d’autres villages du district de Komono.  


Brazzaville: le cimetière du centre-ville a failli être ravagé par un incendie

Note utilisateur:  / 1

Au feu! Au feu! Au feu! Une partie du cimetière du centre-ville a brûlé, vendredi 8 juin 2018, vers 18h. Le feu est parti des gerbes de fleurs artificielles. Les flammes se sont propagées rapidement et il s’en est suivi une débandade des propriétaires des maisons alentours. Incapables de maitriser l’incendie avec des seaux d’eau, ils ont alerté les soldats du feu qui, heureusement, sont arrivés avant que le pire ne se produise. On ne connaît pas l’origine exacte de l’incendie. Cependant, selon un gardien des pompes funèbres, ce serait un mégot de cigarette qui serait la cause, le cimetière étant devenu un refuge de bandits, qui l’ont transformé en fumoir de chanvre, argue-t-il.  


A Ouesso, un serpent sème la panique dans le stade de football

Note utilisateur:  / 1

Le week-end dernier, au Stade omnisports du chef-lieu du département de la Sangha, beaucoup de spectateurs ont regardé la rencontre comptant pour la sixième journée du championnat local de football Diables-Noirs de Ouesso-FC Océan du Nord. Un gros serpent, spontanément sorti des herbes a tenté lui aussi d’y participer à sa manière. Il a fait irruption sur la pelouse synthétique. On lui a donné la chasse avant de lui écraser la tête à coups de pierre. Il a terminé dans un feu. Puis on l’a oublié pour se consacrer encore au football.

Des propriétaires de débits de boisson ont réoccupé rues et trottoirs à Brazzaville

Note utilisateur:  / 1

Les humoristes, légion dans la capitale, ironisent sur la précarité des lois congolaises. Ils les comparent à des fleurs. Ainsi, on a tordu le cou à la mesure interdisant l’occupation anarchique des rues et trottoirs. Le phénomène revient au galop. Troquets, bars et autres commerces ont été réinstallés par leurs propriétaires le long de  l’avenue de la Paix, entre le rond-point Moungali et le siège de l’arrondissement du même nom. Il faut craindre que leur obstination ne génère des fruits amers, notamment d’éventuels accidents provoqués par des chauffards. Et dire qu’on avait demandé aux administrateurs-maires de lutter contre ce phénomène!

Informations supplémentaires