Quand Joseph Kignoumbi Kia-Mboungou fustige l’assemblée nationale

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

L’enfant terrible de la politique congolaise a surpris son monde, en animant, samedi 9 avril 2011, à l’hôtel Olympic palace, à Brazzaville, une conférence de presse au cours de laquelle il n’a pas ménagé le gouvernement. Répondant à une question sur le fonctionnement de l’assemblée nationale dont il est, pourtant, membre du bureau et astreint au droit de réserve, Joseph Kignoumbi Kia-Mboungou a décrié la manière du parlement de contrôler l’action du gouvernement. Pour lui, ce contrôle ne doit pas se limiter à l’interpellation des ministres qui «viennent dire leurs mensonges. On doit aller sur le terrain et que les commissions et le bureau de l’assemblée nationale doivent jouer, pleinement, leurs rôles. Nous sommes suffisamment outillés pour le faire. Si les députés de la majorité veulent aider le président de la République, ils doivent faire de sorte que les ministres exécutent les tâches pour lesquelles ils ont été nommés».

Informations supplémentaires