Lorsque les agents de sécurité du chemin de fer rançonnent les passagers sur le chemin de fer dans le Pool

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

On se plaignait des ex-combattants qui rançonnaient les passagers dans les gares et dans les trains sur le chemin de fer, sur le parcours du Pool. Depuis le lancement de l’opération kimia, le phénomène a disparu. Les passagers voyagent tranquillement. Mais, chasser le naturel, il revient au galop. Et là de manière surprenante. En effet, dans certaines gares du Pool, ce sont maintenant les propres agents du C.f.c.o (Chemin de fer Congo-Océan), notamment les agents de sécurité et ceux chargés des manœuvres qui se permettent de taxer les passagers suivant les bagages qu’ils transportent (200 F, 300 F à 500 F), au moment où ceux-ci attendent le train, sur le quai. En tout cas, à la gare de Matoumbou, un témoin a vécu la scène et c’est grâce à ses protestations qu’il a échappé à cette taxe. Autrement, les autres passagers ont payé.

Informations supplémentaires