Un braconnier tué par les éco-gardes, mais l’Etat prendrait en charge ses obsèques

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Un drame s’est produit, pour la première fois depuis 1994, dans la réserve naturelle des gorilles de Lésio-Louna, à 138 km de Brazzaville, sur la route nationale n°2. Un homme y a été tué par balle, dernièrement, par les conservateurs de cette réserve. La victime, Richard O., et son compagnon, son propre neveu, revenaient d’une partie de chasse nocturne, entre 22h et 23h, selon les éco-gardes. Trahis par la lumière de leurs lampes vissées sur la tête, les éco-gardes ont vite compris qu’ils avaient affaire à des braconniers. Des coups de feu de sommation sont partis, une façon d’interpeller les deux chasseurs. Comme ces derniers n’obtempéraient pas, les éco-gardes ont ouvert le feu, à bout portant, atteignant Richard, qui est mort sur le champ. Le conservateur de la réserve des gorilles de Lésio-Louna, intégralement protégée par la loi, regrette ce drame. Des dispositions sont prises pour prendre en charge les funérailles de la victime.