Pas bien accueilli, le quatrième passage de vaccination contre la polio, à Pointe-Noire

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le quatrième passage de vaccination contre la poliomyélite décidé par le gouvernement, a démarré, depuis le mardi 22 février, à l’intérieur du pays. Si, ailleurs, il se passe normalement, à Pointe-Noire, la capitale économique d’où est partie, l’année dernière, l’épidémie de poliomyélite sauvage, le quatrième passage de vaccination connaît quelques difficultés. Les agents vaccinateurs ne sont pas les bienvenus dans certains foyers, et d’autres ont même été chassés des établissements scolaires. Et pour cause: certains Ponténegrins avancent que ce vaccin n’est pas efficace et ses conditions de conservation suscitent des doutes. Selon eux, au lieu de le conserver au frais, les agents vaccinateurs se promènent avec à l’air libre. D’autres accusent ce vaccin d’être à l’origine de l’épidémie de conjonctivite qui a fait son apparition, récemment, dans la ville océane. Décidément, Pointe-Noire, avec une population de près de 750.000 habitants, est devenue une commune productrice d’épidémies (choléra, poliomyélite et maintenant conjonctivite). L’épidémie de conjonctivite a été déclarée au début du mois de février. Aujourd’hui, la situation se serait améliorée. Le gouvernement a vraiment du pain sur la planche sur la question de la santé.