Les ménages résistent à accepter les moustiquaires imprégnées

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La plateforme des organisations de la société civile et associations de lutte contre le paludisme au Congo a lancé un appel le 17 septembre dernier à Brazzaville aux responsables des ménages pour se faire recenser en vue de recevoir les moustiquaires imprégnées d’insecticide, en insistant qu’elles ne sont pas toxiques. Au Congo, le paludisme est un problème de santé publique. Le rapport 2018 de l’OMS a enregistré 403.000 décès dus à cette maladie (Lire notre article en page 4).


Informations supplémentaires