Avec ou sans le ministre

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

C’est étonnant de voir des manifestations à caractère commercial organisées sans associer l’administration habilitée. C’est ce que déplore un cadre de ce pays. Pourtant il y a un ministère du Commerce. Mais, parfois il n’est pas tenu informé de certaines activités commerciales qui relèvent, bien naturellement, de son champ d’action. Comme les kermesses ouvertes ici et là dans certains arrondissements de Brazzaville. Le Centre congolais du commerce extérieur affirme n’avoir autorisé aucune kermesse. Pour son directeur général, si ces fêtes populaires en plein air ne sont pas fermées, c’est parce que les organisateurs sont «des enfants du pays ou des sociétés intouchables, couvertes, protégées, soutenues, appuyées…». Ces kermesses sont organisées en période scolaire, ce qui est interdit. N’est-ce pas là marcher sur les plates-bandes de l’autre?