Le sourire, bientôt, pour les ex-agents de l’ex-O.n.p.t

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Après plusieurs années de négociations avec le gouvernement, qui alternaient avec les concerts tonitruants de casseroles et de longues périodes d’attente, les ex-agents de l’ex-O.n.p.t (Office national des postes et télécommunications) peuvent, maintenant, afficher le sourire. Il y a quelques semaines, un accord avait été signé avec le gouvernement, pour le paiement de leurs droits. Et maintenant, ils vont pouvoir toucher leurs dus. Ils sont, au total, 2.341 travailleurs licenciés, s’étant retrouvés au chômage, sans une quelconque assistance, et ce pendant des années, après la dissolution de l’O.n.p.t, qui avait donné naissance à deux nouvelles sociétés, la Sopeco (pour la poste) et la Sotelco (pour les télécommunications). Le plan social conclu par le gouvernement avec les syndicats des travailleurs concernés est en voie d’être mis en œuvre. Les syndicalistes, le sourire aux lèvres, sont allés, vendredi 30 septembre 2011, l’annoncer, eux-mêmes, au ministre des postes des  télécommunications et des nouvelles technologies, Thierry Lézin Moungalla. Selon ce plan, le versement se fera, de manière graduelle, en 2011, 2012 et 2013. Cette année, il leur sera versé dix milliards de francs Cfa, mais les concernés ne se sont pas encore vu notifier, individuellement, le montant de leurs droits. Cela ne saurait tarder. Comme quoi, mieux vaut tard que jamais.

Informations supplémentaires