Sourires et inquiétudes chez les vacataires et volontaires du Kouilou

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La misère a tellement gagné le pays que le Gouvernement n’arrive plus à faire face au fonctionnement de certaines structures d’Etat. Dans le département du Kouilou, pendant plusieurs années les vacataires et volontaires de l’enseignement et de la santé n’étaient pas rétribués. Le Conseil départemental vient de leur  verser trois mois de primes forfaitaires. Ce geste leur a apporté sourire, mais aussi inquiétude. Sourire du fait que ces primes vont les aider un tant soit peu à souffler. Inquiétudes aussi parce qu’ils ne savent pas si le Conseil continuera de voler à leur secours. Que fait le Gouvernement?

Informations supplémentaires