Pour un V.i.p retardataire, une compagnie aérienne retarde son vol, à Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

La scène s’est passée mardi 27 septembre 2011, à l’aéroport international Antonio Agostino Neto, dans l’après-midi. Le vol Q8241 de la compagnie Tac a été retardé, pour embarquer un V.i.p, M. Marcel, qui est arrivé en retard aux formalités, alors que l’avion était déjà en bout de piste, et s’était lancé pour le décollage. Tout à coup, les passagers, qui avaient déjà dû attendre jusqu’à 16h30, alors que le vol était prévu à 13h, ont constaté un ralentissement anormal de la vitesse de l’avion et son retour vers l’aérogare. Ils ont pensé qu’un problème technique était à l’origine de cette situation. Ils ont été choqués d’apprendre que c’était, plutôt, pour embarquer une personnalité importante qui était arrivée en retard, après le bouclage du vol. Eh oui, en Afrique, tout est possible, même faire revenir un avion! C’est pour cela que le développement risque d’être, pour longtemps encore, une chimère.

Informations supplémentaires