Adduction d’eau dans plusieurs quartiers : la fin d’un cauchemar?

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

L’eau potable rejaillira-t-elle sans interruption des robinets de tous les quartiers de la ville-capitale? Le renforcement des capacités de production des usines d’eau de Djiri, au nord de la capitale, et du Djoué, à Kinsoundi-barrage, par la réparation des électropompes de ces deux usines alimentant Brazzaville, a commencé à porter des fruits. Dans certaines zones des quartiers comme Diata, Mama Mboualé, Massengo, Moutabala, Plateau des 15 ans, etc., où plusieurs ménages étaient privés d’eau pendant plusieurs mois, voire des années (le cas de Diata, notamment dans l’avenue Mpiaka (2 ans de sécheresse), ou au quartier Batignolles, dans la rue Voula (plus d’un an), désormais elle coule régulièrement avec une forte pression. Mais, à cause de cette pression, des tuyaux sont perforés, provoquant d’importantes fuites d’eau. La pose de conduites d’eau plus résistantes et plus grosses s’impose donc.