Droits de péage : le Congo champion toutes catégories?

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans une lettre adressée aux autorités nationales après la mise en service des péages sur la route nationale n°1, effective depuis le 6 mars dernier, Uni-Congo, organisation patronale regroupant 90% des entreprises du secteur privé, a lancé un cri d’alarme relayé par plusieurs confrères. L’impact  négatif sur l’économie nationale des droits de péage fixés par le décret du 28 février est souligné avec force. Uni-Congo, dont le patron est Christian Barros, note que ces péages pénalisent les usagers de la route et, surtout, les consommateurs congolais, même si tout le monde a intérêt à mettre du sien pour aider le pays à passer la zone de turbulence actuelle. Ce qu’on n’a pas dit tout haut, c’est que, selon cette organisation, «avec une facturation de 218.000 francs CFA pour 511 km de route, la RN1 va devenir la nationale la plus chère au monde avec un coût de 548 francs au kilomètre». Et Uni-Congo de démontrer par une étude comparative réalisée sur l’Afrique centrale et l’Afrique de l’Ouest, tableau à l’appui, que les prix pratiqués au Congo sont largement  supérieurs  à ceux pratiqués  sur le continent et, même, dans le monde.

Informations supplémentaires