Inquiétude chez les fluviaux de l’A.t.c. à Brazzaville!

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Il y a une pointe d’inquiétude à l’A.t.c (Agence trans-congolaise de communication). Dans les couloirs de la direction générale du Port autonome de Brazzaville et ports secondaires, le directeur général, André Okemba, est pessimiste quant aux recettes attendues en cette période. La semaine dernière,  il a avoué, sur les antennes de Radio-Congo, que les recettes de l’entreprise vont baisser, en raison du phénomène d’étiage latent, le long du fleuve Congo et ses affluents. Plusieurs ports secondaires sont ainsi ensablés. Pourtant, en dépit de cette difficulté, André Okemba a affirmé que les salaires du personnel seront payés. On ne sait sur quoi fonde-t-il son espoir. Il a invité les travailleurs à plus d’ardeur au travail, pour faire face à la situation difficile à laquelle le transport fluvial est confronté.

Informations supplémentaires