Vingt malfrats arrêtés à Pointe-Noire

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Neuf jours pour le voleur et le dixième pour le propriétaire, dit l’adage. Vendredi 26 octobre dernier, les services de police judiciaire de Pointe-Noire et du Kouilou ont mis la main sur vingt bandits qui semaient la terreur dans les quartiers de la capitale économique congolaise. Leur travail a été facilité par les habitants et les responsables de certains quartiers, auteurs d’une pétition. Les malfrats interpellés sont accusés de vols à mains armées, de viols en série et de voies de fait sur enfant. La Justice veut savoir  comment ils opéraient, et qui sont leurs complices tapis dans l’ombre.


Informations supplémentaires