Andrée-Brigitte Nzingoula étonnée que des gens soient placés sur écoute à leur insu

  • Imprimer
Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Les avocats du général Norbert Dabira, accusé d’avoir voulu attenter à la vie du Chef de l’Etat congolais Denis Sassou Nguesso, brûlent d’impatience pour auditionner les enregistrements téléphoniques considérés comme pièce maîtresse de la procédure. Voici ce qu’a dit l’un d’entre eux, Me Andrée Brigitte Nzingoula, qui a marqué son étonnement que des gens soient écoutés sans qu’ils le sachent: «La pièce maîtresse de la procédure, nous continuons à le dire, c’est la bande des écoutes téléphoniques interceptées par la DGST (Direction générale de surveillance du territoire). Ça va nous permettre d’abord de comprendre pourquoi les gens doivent être écoutés à leur insu; ce qui est une violation de quelques droits que nous connaissons tous ; puis savoir qu’est-ce qui a été réellement dit».