Kabila avait boudé ses pairs au Sommet de Brazzaville

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

L’absence du président Kabila le 29 avril à Brazzaville lors du dernier sommet de la Commission climat du bassin du Congo et du Fonds bleu continue à défrayer la chronique. Deux semaines après la réunion de Brazzaville, un coin du voile a été levé par l’hebdomadaire ‘’Jeune Afrique’’ qui affirme que l’homme fort de Kinshasa avait «boudé ses pairs», notamment ceux des pays de la SADC pour les critiques dont il avait fait l’objet de la part des Chefs d’Etat présents, mais en son absence, cinq jours plus tôt lors d’un sommet organisé à Luanda. Or ceux-ci étaient également présents à Brazzaville où une réunion informelle sur la situation en RDC était aussi à l’ordre du jour;  elle a eu lieu à huis clos le soir de la clôture du Sommet.  C’est pourquoi, révèle ‘’Jeune Afrique’’, Joseph Kabila n’a pas jugé utile de faire le déplacement de la capitale congolaise. Deuxième motif: les intérêts de Kinshasa n’y étaient pas suffisamment pris en compte. D’où la décision de Kabila de ne pas donner à son représentant personnel les pouvoirs nécessaires pour signer le fameux protocole instituant la Commission climat du bassin du Congo et le Fonds bleu.

Informations supplémentaires