Sécurité à Impfondo : le coup de filet de la police

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Plus d’une trentaine de bandits de grand chemin, issus de plusieurs milieux sociaux, sont tombés dans les filets de la police à Impfondo, chef-lieu du département de la Likouala, où certains quartiers ont atteint un taux de banditisme inquiétant pour les populations. Sous l’emprise de la drogue, ces bandits se permettaient tous les excès: affrontements entre écuries rivales, agressions sauvages, braquages ou vols, toujours avec l’usage des armes blanches. Ils opéraient  à visages découverts et signaient leurs actes ignobles sous les appellations «Américains» ou «Arabes». Le colonel Daniel Miété a réuni les éléments du peloton de la surveillance et d’intervention pour montrer la détermination de la Gendarmerie à lutter contre la recrudescence du grand banditisme dans les quartiers périphériques de la ville. Le travail des  gendarmes a abouti la semaine dernière à l’arrestation de trente-cinq bandits qui terrorisaient ces quartiers, au grand soulagement des populations.

Informations supplémentaires