Pénurie de carburant à Brazzaville : le Gouvernement bouche bée!

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Depuis plus d’une semaine, Brazzaville connaît une pénurie de certains produits pétroliers, notamment le carburant. Une situation qui fait que les moyens de transport en commun deviennent difficiles dans toute la ville. Le transport des particuliers aussi. Des colonnes de véhicules s’étendent à perte de vue devant les stations-services dans l’espoir d’avoir quelques litres de gas-oil ou d’essence à bon prix. Car les ‘’Khadafi’’, les revendeurs à la sauvette, exagèrent en vendant le litre d’essence à 2500 francs et celui de gas-oil, à 1500 francs CFA.  Ils font la loi. Les Brazzavillois qui sont dépassés par cette situation ont délié leurs langues; ils s’étonnent du silence du Gouvernement. Seules quelques timides tentatives ont été notées à la TV, pour noyer des phraséologies pseudo-techniques, ce qui est une pénurie paradoxale dans un pays producteur de pétrole.

Informations supplémentaires