Pénurie de kérosène à Brazzaville et Pointe-Noire: des zones d’ombre?

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Pendant près de deux semaines, le trafic aérien au départ des deux plus grands aéroports du pays, Maya-Maya à Brazzaville, et Antonio Agostino Néto à Pointe-Noire, a été perturbé à cause de la pénurie en carburant de type «Jet A» dans ces aéroports, selon un communiqué du Gouvernement. «Il a été constaté, après la dernière importation de Jet A réalisée par notre pays que les produits concernés ne répondaient pas  aux spécifications techniques  et légales prévues au Congo. Cette situation a entraîné le déclassement de ces produits en pétrole lampant. (…) La production de la CORAF n’a pas permis de compenser le déficit en Jet A, dont la pénurie a été accentuée en raison d’une production stockée dans les dépôts SCLOG et hydratant des aéroports déclarés impropres à la consommation du fait d’une faible conductivité», explique le Gouvernement. Cette version est contredite par certains qui pensent, citant «une bonne source proche de la Banque centrale»,  que la pénurie en carburant de type Jet A est causée au Congo par les difficultés de couverture en devises des opérations d’importations.   

Informations supplémentaires