Le RDD tape fort sur le pouvoir!

Note utilisateur:  / 1
MauvaisTrès bien 

Le vice-président du Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD), Jean-Jacques Serge Yhombi-Opango, fils aîné de l’ancien chef de l’Etat et fondateur de ce parti, Jacques Joachim Yhombi Opango, n’a pas ménagé ses critiques à l’égard du pouvoir lors de la célébration mardi 5 décembre des 27 ans de création dudit parti.  Il a réclamé la tenue d’un dialogue national inclusif pour sortir le pays de l’impasse politique et socio-économique. Sur les libertés fondamentales, il a condamné les diverses formes de privation de liberté qui, selon lui, se traduisent actuellement par «des arrestations et incarcérations arbitraires de certains acteurs politiques». Il a décrié aussi «l’empêchement et la répression de toutes les activités ou manifestations» des partis desdits acteurs. Pour ce qui est de la situation sociale, il a  stigmatisé «le retard de paiement de salaire des travailleurs, la rupture de diverses soldes, pensions, indemnités et bourses qui affectent le quotidien des Congolais.» Il estime que «le gouvernement devrait expliquer aux Congolais comment le pays est arrivé à cette situation». Quant au volet économique, le responsable du RDD a déploré «l’absence et le manque de transparence dans la gouvernance et épinglé la recrudescence de l’impunité face à la mauvaise gestion de la chose publique, obligeant le pays à recourir au Fonds monétaire international.»       

Informations supplémentaires