Le S.O.S des populations du quartier Jacques Opangault

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Jacques Opangault est un quartier de Talangaï, le sixième arrondissement de Brazzaville, mais il est quasiment enclavé. L’unique route qui le dessert, non bitumée, est ensablée. Les voitures légères ne peuvent y rouler sans s’embourber. Quand il pleut, elle devient une piste boueuse où s’enlisent même les véhicules les plus robustes. Le transport public n’est assuré que par des véhicules 4X4 dans lesquels s’entassent, debout comme du bétail, pour un coût de 250 francs CFA. Certains se débrouillent autrement : à pied ou sur une moto. Les populations estiment qu’à l’ère moderne on ne peut imaginer que des gens puissent voyager dans de telles conditions. Les habitants se demandent quelles sont les raisons qui font que l’on se soit désintéressé de ce quartier: le manque de financement pour construire une route goudronnée? Jacques Opangault n’est pas l’unique quartier enclavé de Brazzaville; le quartier Domaine, dans l’arrondissement 9 Djiri, en est un autre.

Informations supplémentaires