Un mendiant qui n’en donne pas l’apparence

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Le nombre de mendiants croît sensiblement à Brazzaville. Aux traditionnels enfants de la rue se sont ajoutés des adultes assis à endroits précis, pour certains, longeant les rues et avenues, pour d’autres. Il y a par exemple cet homme à l’allure nonchalante, mais  que son accoutrement ne trahit pas à première vue: lunettes, locution impeccable en français, habits propres, bouquin ou journal en main. Il interpelle discrètement, supplie le passant avec la même rengaine: «Salut, Monsieur! Auriez-vous un surplus d’argent à me donner?». Il est imperturbable. L’histoire ne dit pas comment il en est arrivé là. On l’écrira sans doute plus tard.


Informations supplémentaires