Khalifa Haftar à Brazzaville : comme une victoire pour la diplomatie congolaise!

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

L’annonce de l’arrivée le week-end dernier à Brazzaville du maréchal Khalifa Haftar, l’un des protagonistes de la crise libyenne, a fait l’effet d’une surprise. Absent lors du dialogue inter-libyen organisé le samedi 9 septembre 2017 par le comité de haut niveau de l’UA (Union africaine) présidé par Denis Sassou-Nguesso, il a finalement fait le déplacement de la capitale congolaise une semaine après. Il a débarqué à Maya-Maya vendredi 15 septembre 2017 et a été reçu, samedi 16 septembre,  par le président Sassou-Nguesso. Cela a été perçu et présenté  comme une arrivée providentielle, d’abord, une victoire de la diplomatie africaine, puis congolaise, ensuite. On devine aisément pourquoi de larges extraits des propos dans lesquels Haftar affirme que «l’UA  est mieux placée pour régler le conflit libyen, car les Occidentaux n’y interviennent que pour satisfaire leurs propres intérêts» ont été diffusés trois jours durant dans les médias d’Etat et privés.   

Informations supplémentaires