Des arguments pour les candidats victimes du comportement peu exemplaire de certains militaires?

Note utilisateur:  / 0
MauvaisTrès bien 

Dans le rapport qu’il a publié la semaine passée, l’Observatoire national des élections a relevé «la manipulation des listes électorales entre les deux tours» et, surtout, en citant la Force publique, le fait que «(…)d’autres éléments non concernés (par le service de sécurité) ont eu un comportement peu exemplaire», en précisant: «Des convois de militaires ont tenté de voter là où ils n’étaient ni inscrits, ni attendus», «dans ces cas-là, ils ont usé de violence, blessant quelques citoyens». Des sources concordantes affirment que ces militaires ont fait la ronde de plusieurs bureaux de vote, à Brazzaville, ciblés par les commanditaires «ayant tout à craindre d’un déroulement paisible et sans bavures des élections». Pour d’aucuns, le rapport de l’Observatoire national des élections sort quelque peu de l’ordinaire, car on ne voyait pas ce genre d’observations pertinentes dans l’organisation des votes par la C.e.n.i (Commission électorale nationale indépendante). Les candidats lésés ayant manifesté l’intention d’introduire des recours en annulation devant le juge du contentieux électoral s’en saisiront-ils comme arguments de leurs plaintes?

Informations supplémentaires